•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétition pour renommer la rue Dundas, nommée en l'honneur d'un esclavagiste

Un panneau de la rue Dundas de Toronto.

La rue Dundas tient son nom d'un homme politique britannique qui a lutté contre l'abolition de l'esclavage.

Photo : Radio-Canada / Théodore Doucet

Une des artères principales de Toronto fait l’objet d’une pétition en ligne demandant que la Ville « désavoue ses associations historiques avec des personnes qui ont activement travaillé à préserver les systèmes d’iniquité raciale ».

Lancée mardi matin, l’initiative a récolté plus de 4000 signatures à l’heure où nous publions ces lignes.

La rue visée par le mouvement tient son nom d’Henry Dundas, 1er vicomte Melville. Ce politicien écossais très influent à la fin du 18e siècle est connu entre autres pour avoir fait obstruction à l’abolition de l’esclavage en Grande-Bretagne.

Son action politique a retardé de 15 ans la libération de 630 000 esclaves, explique Andrew Lochhead, artiste et activiste torontois qui a lancé la pétition.

Un tableau représentant un homme politique britannique du 18e siècle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Henry Dundas, 1er vicomte Melville, est notamment connu pour avoir retardé l'abolition de l'esclavage dans l'Empire britannique.

Photo : /http://www.glen-net.ca/morrisburghistoricalsociety/images/hdarniston.jpg/Wikimedia Commons

M. Lochhead, qui a résidé plusieurs années sur la rue Dundas, souhaite sensibiliser sur le rôle qu’a eu Henry Dundas dans la perpétuation de l’esclavage dans l’Empire britannique. Pour l’instant, nous voulons être capables d’apprendre, de trouver une solution et de travailler avec les conseillers municipaux, avec le maire et avec les commerçants locaux pour entamer une démarche publique.

Il affirme être entré en contact avec des organisations communautaires noires et des associations spécialisées dans l’histoire afin de déterminer quel nom pourrait remplacer l’actuel.

Changer le nom d’une rue, un processus compliqué

Bien que des changements de noms de rues aient déjà été effectués par le passé, ils résultent d’un processus défini par Toronto, complexe sur le plan opérationnel, indique même la Ville, dans un courriel.

« La demande de changement de nom d'une rue nécessite le soutien documenté de 75 % des propriétaires fonciers qui jouxtent la rue. »

— Une citation de  Service des communications de la Ville de Toronto

Cela requiert également la modification de tous les documents de ces propriétaires liés à l'adresse (permis de conduire, mise à jour de l'adresse auprès de nombreuses institutions, abonnements , etc.) et la mise à jour de la signalisation routière, des cartes et l'obtention de l'approbation des services d'urgence, détaille la municipalité.

Une fois qu'une demande de changement de nom est soumise, elle est considérée par les conseils communautaires qui sont responsables des secteurs que traverse la rue en question.

La rue Dundas s’étend sur 23 km de l’ouest à l’est de Toronto. Sa composition actuelle, plus ou moins sinueuse, est en fait un assemblage de plusieurs rues qui ont été rattachées au fur et à mesure de l’expansion de la métropole.

À Édimbourg, en Écosse, des appels à démanteler une statue de 42 mètres en l’honneur d'Henry Dundas se sont fait entendre ces derniers jours pour des raisons similaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !