•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept cas de COVID-19 à la Chaîne de travail adapté d'Alma

Une fourgonnette est stationnée devant les bureaux de la Chaîne de travail adapté.

Les bureaux de la Chaîne de travail adapté à Alma

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

La Chaîne de travail adapté d'Alma est le nouveau foyer d'éclosion de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec sept cas.

En après-midi mercredi, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a dévoilé que les cinq cas confirmés de dimanche à mercredi étaient tous reliés et qu’un foyer d’éclosion était déclaré dans un milieu de travail, sans toutefois le nommer. Plus tard, on affirmait que les enquêtes épidémiologiques étaient en cours et que des gens seraient sûrement placés en isolement préventif.

Par la suite, Radio-Canada a obtenu la confirmation qu’il s’agissait de la CTA d’Alma et a contacté le directeur général, Gilles Deschênes. Il a indiqué que deux autres personnes avaient reçu un résultat positif mercredi, portant le total à sept.

Le jeudi 4 juin dernier, deux employés de l’administration ont dit à la direction qu’ils avaient des symptômes grippaux. Aussitôt, ils ont été retournés à la maison et ils ont subi un test de dépistage. Les résultats sont entrés samedi soir.

Lundi matin, lorsqu’il a été informé, le directeur en poste a tout de suite fermé les bureaux pour la semaine. L’entreprise a dès lors amorcé un nettoyage complet de l’entreprise.

On a dressé la liste de tous les cas potentiels qui pourraient être reliés aux deux individus qui travaillent dans le domaine administratif. On a ciblé environ 60 personnes pour qu’elles puissent passer des tests de dépistage. Donc, on parle d’un dépistage massif pour être capable de circonscrire la contamination et, pendant le temps que nos gens sont en train de se faire dépister, nous avons mis en place un système de nettoyage de nos bâtiments, une désinfection totale, a raconté Gilles Deschênes.

En plus des deux employés administratifs, les cinq autres personnes touchées par le virus sont deux directeurs, un superviseur et deux laveurs de vitres. D'autres résultats sont toujours attendus.

Une centaine de clients doivent être retracés ou l'ont déjà été.

Un camion d'entreprise

Deux laveurs de vitres ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

La Chaîne de travail adapté est spécialisée dans l’entretien ménager d’édifices publics et commerciaux, le nettoyage et la location de tapis, le lavage de vitres ainsi que la location de main-d’oeuvre. Selon son site Internet, la CTA a un effectif composé à 60 % au moins de personnes vivant avec des limitations physiques et ou intellectuelles. Le nombre total d’employés se situe autour de 165, toujours selon son site.

Évidemment, on est très déçu parce qu’on avait mis en place énormément de mesures de prévention pour éviter que ça arrive, mais, malheureusement, c’est arrivé. Donc, ça veut dire à quelque part que la contamination communautaire est bien présente. Alors, il faut redoubler de prudence, a poursuivi M. Deschênes.

Des demandes depuis lundi

Dimanche, il a été publié dans la mise à jour provinciale que deux cas s’étaient ajoutés au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sans aucun autre détail, car le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne fournit plus de mise à jour la fin de semaine.

Lundi, on s’est limité à dire que les deux cas de dimanche se trouvaient dans la MRC du Domaine-du-Roy et dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Mardi, un autre cas s’est ajouté. On a alors seulement spécifié qu’il s’agissait d’un cas qui était entré en contact avec un autre cas positif. Les deux cas de la veille étaient les deux seuls encore actifs dans la région, outre un résident du CHSLD de la Colline à Chicoutimi-Nord.

Mercredi, dans la mise à jour quotidienne, il était indiqué simplement que deux cas s’étaient ajoutés dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est. Ce n’est qu’à la suite de demandes de Radio-Canada qu’il a été confirmé que les cinq cas étaient reliés et qu’il y avait bel et bien un foyer d’éclosion dans une entreprise. Il a pourtant été rappelé à de nombreuses reprises qu’un foyer d’éclosion est déclaré dès qu’il y a deux cas reliés dans un même milieu.

Bilan régional

Il y a donc désormais un total de 325 cas déclarés dans la région. Le nombre de victimes du virus est toujours stable à 26. Ce chiffre demeure le même depuis le 6 mai.

Au Saguenay, le seul cas restant est celui d'un résident au CHSLD de la Colline.

Question de s'arrimer avec les données du ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS), les données sur le nombre de membres du réseau de la santé ne sont pas publiées pour le moment par le CIUSSS.

À l’échelle de la province, on rapporte 156 cas supplémentaires pour un total de 53 341.

Avec des informations de Priscilla Plamondon-Lalancette et Michel Gaudreau

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique