•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Développement local : plus de flexibilité et d’argent aux Îles-de-la-Madeleine

Des commerces des Îles-de-la-Madeleine

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine souhaite aider à la relance économique (archives).

Photo : Radio-Canada

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine bonifie de 50 000 $ un fonds destiné au développement local et assouplit ses politiques d’investissement.

Ainsi, 500 000 $ (comparativement à 450 000 $ en 2019) sont disponibles pour soutenir les projets des organismes et des entreprises privées via le fonds gouvernemental de Soutien à la compétence de développement local et régional des MRC.

Ce fonds fait partie de l'un des volets du nouveau Fonds régions et ruralité (FRR) mis en place dans le cadre du Partenariat Québec-Municipalités 2020-2024.

La Communauté maritime des Îles a également élargi ses critères d'admissibilité à l'aide financière et revu à la hausse les contributions maximales octroyées aux demandeurs.

On va entrer dans une période de relance économique, explique le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. On va vouloir stimuler et accueillir différents projets qui vont créer de l’emploi et de la richesse dans le milieu. Donc, il faut que nos politiques et nos fonds d’investissement puissent soutenir cette croissance espérée.

Les organismes sans but lucratif et les entreprises d’économie sociale pourront également déposer des demandes financières en tout temps, sans attendre des appels de projets. Des fonds seront désormais disponibles pour soutenir les organismes qui souhaitent réaliser des études de faisabilité.

La COVID-19, affirme Jonathan Lapierre, a mis en lumière la fragilité de certaines de nos entreprises et accéléré les processus qui ont mené à l’adoption de nos politiques révisées et à la bonification des fonds.

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, soutient que la révision des politiques d'investissement offrira une plus grande marge de manœuvre aux entreprises et organismes de l'archipel (archives).

Photo : Radio-Canada

COVID-19 : un des budgets déjà épuisé

Le budget municipal de 150 000 $ destiné aux entreprises madeliniennes pour atténuer les effets de la pandémie est déjà épuisé. Selon le maire, une cinquantaine d'exploitants ont touché des sommes.

Jonathan Lapierre n'exclut pas de rendre disponibles de nouveaux fonds, mais il souhaite d'abord attendre de voir comment les gouvernements soutiendront le secteur touristique.

Les fonds ne sont pas illimités non plus, admet M. Lapierre, mais on est très sensible à ce qui se passe dans l’industrie touristique, la restauration, l’hébergement et tous les commerces liés au tourisme.

Une aide d’urgence peu populaire

Par ailleurs, le maire des Îles-de-la-Madeleine invite les entreprises à profiter de l'aide d'urgence mise en place par Québec dans la foulée de la pandémie avant qu'elle ne soit plus disponible.

Jonathan Lapierre observe que très peu d'entrepreneurs madelinots ont eu recours à l’Aide d’urgence pour les petites et moyennes entreprises, octroyée sous forme de prêt allant jusqu’à 50 000 $ par le Fonds local d'investissement (FLI) pour une période limitée.

Centre-ville

L'Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises, mise en place par Québec, a été peu utilisée jusqu'à présent aux Îles-de-la-Madeleine selon le maire.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La Communauté maritime des Îles assure la gestion de cette aide qui s’élève à 433 000 $ dans l’archipel. Toutefois, la majorité de ce montant retournera dans les coffres de Québec si les fonds ne sont pas versés à des entreprises avant le 31 août.

Jonathan Lapierre demande aux entrepreneurs de bien réfléchir à l'approche d'une saison touristique qui sera bien différente des précédentes.

Si vous pensez avoir des besoins financiers, dit-il, ou un manque de liquidité, sachez que vous pouvez présenter une demande, le prêt peut vous être octroyé et vous n’êtes pas obligé de le dépenser maintenant. C’est mieux pour vous d’avoir cet outil dans votre coffre à outils dès maintenant. Si vous arrivez à l’automne et que vous réalisez que vous avez besoin de liquidités, vous pourrez vous en servir.

Si toutes les entreprises attendent à l’automne pour voir comment la saison touristique s’est déroulée, ces fonds-là ne seront probablement plus disponibles.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

L'aide d'urgence s'adresse aux petites et moyennes entreprises qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Développement économique