•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défi de reprendre son métier pour Camilo Nascimento-Lapointe, gagnant des Chefs!

L'homme sourit.

Camilo Nascimento-Lapointe, le gagnant de l'émission « Les chefs! »

Photo : Marc-André Lapierre

Radio-Canada

Âgé de 23 ans, Camilo Nascimento-Lapointe a été couronné champion de la 10e saison de l’émission Les chefs! et remporte la bourse de 50 000 $ offerte au gagnant. Le défi est maintenant de reprendre son métier alors queles restaurants ne rouvriront que le 22 juin à Montréal.

La finale avait été enregistrée à la fin du mois de février, avant la pandémie de la COVID-19. L’un des défis du jeune chef, cuisinier au restaurant Le Mousso de Montréal, a été de garder le secret pendant plus de trois mois.

Quand les gens me demandaient si j’avais gagné, je leur disais qu’ils allaient devoir attendre pour le savoir. Mais il ne fallait pas répliquer ni lancer de discussion, car je ne suis pas le plus grand menteur. Heureusement, je m’en suis toujours sorti, raconte Camilo Nascimento-Lapointe en entrevue avec Catherine Richer, la chroniqueuse culturelle de l’émission Le 15-18.

Le difficile exercice de la réouverture des restaurants

Chaque année, les gens sont curieux et veulent découvrir la cuisine de la personne qui a gagné Les chefs!. Pourra-t-on le faire cette année lorsque les restaurants vont rouvrir leurs portes, le 22 juin à Montréal? Le Mousso, le restaurant où il travaille, est fermé depuis le début de la pandémie au Québec.

Je ne suis pas très informé sur la réouverture, car c’est extrêmement difficile pour un restaurant comme Le Mousso, qui est axé sur l’expérience, la fraîcheur. Les timings sont tellement importants. Ce sont plusieurs petites portions, et ça doit se passer comme une pièce de théâtre. Les plats doivent sortir à la seconde où ils ont fini d’être dressés. Il y a tout un travail pour revisiter la manière dont on pourra retransmettre les émotions qu’on transmettait aux clients avant la pandémie, explique Camilo Nascimento-Lapointe.

Il ajoute qu’il sera difficile de permettre la même expérience en travaillant avec un masque et à deux mètres de distance. Il y a beaucoup de choses à calculer et à comprendre. J’ai hâte de voir comment on va réussir à s’adapter et j’espère surtout que les gens vont être patients, car tout le monde essaye de s’en sortir et de survivre, ajoute le jeune chef.

En attendant la réouverture, Camilo Nascimento-Lapointe a ouvert une compagnie de condiments avec un autre chef, Francis Blais, qui a gagné Top Chef Canada la semaine dernière. D’ailleurs, le duo va organiser des événements spéciaux dans des restaurants à Montréal. Pour leur donner un coup de main et ramasser des fonds pour les banques alimentaires du Québec, soutient-il.

L’expérience des Chefs!

Camilo Nascimento-Lapointe n'avait pas d'abord l'intention de participer à l'émission, mais il s'est laissé convaincre. Il s'en réjouit aujourd'hui. Il raconte que chaque épisode de l’émission est une épreuve, une véritable compétition pour laquelle il faut se préparer mentalement et répéter.

Il y a beaucoup de stress à gérer. [...] Il faut avoir les recettes de base dans le fond de la tête, son [Arthur] Escoffier mémorisé par cœur pour être certain de ne pas avoir un classique français qui vient nous balayer de la compétition. [...] Il y a une énorme courbe d’apprentissage, car chaque épisode présente des défis qui sont corsés, et c’est vraiment intéressant de voir comment on s’en tire, quelle technique on utilise. Voir ses collègues performer est aussi inspirant.

Camilo Nascimento-Lapointe

Le meilleur jeune chef au Canada

Camilo Nascimento-Lapointe a aussi gagné le Hawksworth Young Chef Scholarship, en octobre 2019, une compétition qui décerne le titre de meilleur jeune chef de l'année au Canada et se déroule en plusieurs étapes. Les huit finalistes s’affrontaient lors de la fin de la compétition à Vancouver. Ce n’est pas très connu au Québec, contrairement [à ailleurs] au Canada. J’étais le plus jeune contre des gars qui avaient déjà participé. C’était vraiment très hostile comme environnement, soutient Camilo Nascimento-Lapointe.

Camilo jase avec sa mère et lui explique ce qu'il va cuisiner.

Camilo Nascimento-Lapointe et sa mère à l'émission «Les chefs!».

Photo : ATTRACTION IMAGES

Il avoue que l’ambiance était totalement différente pendant l’émission Les chefs! Il y avait une camaraderie avec la brigade, Daniel [Vézina] et toute l’équipe sur le plateau de tournage. À Vancouver, c’était vraiment différent. Après la finale, j’ai eu des poignées de main molle, je me suis fait regarder de toutes sortes de façons voulant dire “Comment ça, t’as gagné?” À l'émission Les chefs!, je suis même arrivé un peu agressif, un peu traumatisé de ce niveau hostile de compétition. Heureusement, j’étais content de voir que ce n’était pas ça, conclut-il.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Célébrités

Alimentation