•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival du patrimoine de Montcalm est annulé

Le défilé de machines agricoles du festival Montcalm à Saint-Joseph, au Manitoba.

Les participants au festival Montcalm, à Saint-Joseph, exposent une multitude de machines agricoles.

Photo : Radio-Canada / Daniel Gervais

Le festival du patrimoine de Montcalm, à Saint-Joseph, est annulé cette année en raison du coronavirus. Attirant plus de 2000 festivaliers chaque année, selon les organisateurs, il allait fêter ses 45 ans d’existence.

Les organisateurs ont attendu jusqu'au dernier moment avant d'annoncer, lundi sur Facebook, l'annulation du festival.

Organisé depuis 1975 par le musée Saint-Joseph, il figurait sur la liste des festivités de Manitoba 150. Il devait avoir lieu le week-end prochain. Mais avec le coronavirus, on a dû annuler, explique la directrice du musée de Saint-Joseph, Camille Fisette-Mulaire.

Le festival met en valeur le patrimoine agricole de ce secteur du sud du Manitoba. Outre le musée de Saint-Joseph, qui peut être visité gratuitement pour l’occasion, un défilé de vieux tracteurs a lieu dans le village et plusieurs vieilles machines agricoles, toujours en état de marche, sont exposées.

Selon les organisateurs, entre 2500 et 3000 visiteurs s’y rendent chaque année, notamment pour visiter les vieux bâtiments spécialement ouverts pour l’occasion, dont l’École Union Point.

Une autre formule pour collecter des fonds?

Toutefois, le festival attire aussi de nombreux gourmands qui y vont le soir pour le repas. Environ 300 personnes, réparties sur les deux jours, mangent au festival, affirme Camille Fisette-Mulaire.

Or, ce repas revêt une certaine importance pour la communauté, puisqu’il sert de collecte de fonds pour le musée, les Chevaliers de Colomb de Saint-Joseph et le centre communautaire du village.

Les organisateurs envisagent donc la possibilité de le maintenir cette année, mais selon une autre formule.

Ce serait un repas avec une programmation raccourcie et un système de préventes, explique la directrice du musée. Cela permettrait aux organisateurs de gérer l’affluence tout en respectant les normes de rassemblements en extérieur édictées par la province.

Si la limite est toujours de 50 personnes, on prévendrait les billets pour 50 et on n'en prendrait pas plus, assure Camille Fisette-Mulaire.

Une idée encore au stade embryonnaire

Mais tout n'est pas décidé selon la directrice du musée : J’ai encore des appels à faire et des confirmations à avoir avant.

Ça donnerait l’occasion aux gens de la communauté et à ceux qui nous appuient d’année en année de se rassembler. Ça ferait du bien, je crois. Ça relèverait le moral des gens.

Camille Fisette-Mulaire, directrice du musée Saint-Joseph

Les organisateurs attendent aussi de voir les détails de la prochaine phase de la réouverture de l’économie au Manitoba. Aucune date n’est connue à ce sujet, et le site de la province indique simplement qu’elle n’aura pas lieu avant le 21 juin au plus tôt.

Quoi qu’il en soit, si le repas devait avoir lieu, il se tiendrait assurément en juillet, car, compte tenu de l’aspect très agricole du village, il ne peut se faire qu’entre la semence et la récolte.

On espère faire une annonce [à ce sujet] au début du mois de juillet, conclut Camille Fisette-Mulaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !