•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre jours sans nouveau décès dû à la COVID-19 en Colombie-Britannique

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, une main levée, livrant une explication.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

Photo : Mike McArthur/CBC

Radio-Canada

Pour une quatrième journée de suite, la Colombie-Britannique n’a enregistré aucun nouveau décès lié à la pandémie de COVID-19, a annoncé mardi la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

« Je suis heureuse que dans les dernières semaines, le nombre de cas soit resté bas et continue à diminuer en Colombie-Britannique », a-t-elle déclaré en point de presse.

Dix nouveaux cas d’infection au coronavirus ont été recensés en 24 heures dans la province, mais aucune nouvelle éclosion n’a été détectée. Il y a toujours quatre centres de soins de longue durée touchés par la COVID-19.

Dernier bilan présenté mardi :

  • 2669 cas de COVID-19 dans la province depuis le début de la pandémie;
  • 167 personnes mortes des suites de la maladie;
  • 2319 personnes sont considérées comme rétablies;
  • 16 personnes hospitalisées, dont 4 aux soins intensifs.

Réouverture des frontières pour la réunification des familles

La Dre Henry s’est dite préoccupée par l’évolution de la pandémie, qui continue à faire des ravages ailleurs sur la planète.

« Ailleurs au Canada et dans le monde, c’est encore un problème majeur, a-t-elle rappelé. Plusieurs régions voient une résurgence des cas depuis qu’ils ont relâché leurs mesures de restriction, incluant près de chez nous, aux États-Unis. »

Elle se dit « préoccupée », dans ce contexte, d’une future réouverture de la frontière canado-américaine, fermée au moins jusqu’au 21 juin.

Pour autant, elle se félicite de la décision du gouvernement fédéral de permettre la réunification des familles dont l’un des membres vit à l’étranger.

Ottawa a annoncé l’instauration d’une exemption à l’interdiction de traverser la frontière, qui permettra à des membres de la famille immédiate de citoyens ou de résidents permanents, comme des conjoints, des enfants et des parents d’enfants mineurs, d’entrer au Canada.

« C’est important pour rétablir ensemble notre tissu social », a dit Bonnie Henry.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !