•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bas-Saint-Laurent ne compte plus aucun cas actif déclaré de COVID-19

Une femme portant des vêtements et une visière de protection recueille un échantillon de salive d'un automobiliste aux fins d'un test de dépistage de la COVID-19.

Le Bas-Saint-Laurent ne compte plus aucun cas actif de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent confirme mardi que la région ne compte plus aucun cas actif de COVID-19.

Le Bas-Saint-Laurent a enregistré 48 cas confirmés du nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie.

Jusqu'à maintenant, deux personnes de la région en sont mortes.

Avec une nouvelle guérison est confirmée mardi, pour un total de 46.

Aucun cas dépisté n'est actuellement actif au Bas-Saint-Laurent.

L'activité élevée, elle est passée, comme un peu partout au Québec. Par contre, ce n'est pas le moment de lâcher, puis on continue de se protéger.

Une citation de :Ariane Doucet-Michaud, conseillère aux communications du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent rappelle que les consignes sanitaires doivent tout de même continuer à être respectées dans la région comme ailleurs dans la province.

Les mains savonneuses d'un enfant sous l'eau d'un évier.

Bien qu'aucun cas dépisté ne soit actuellement actif dans la région, le CISSS du Bas-Saint-Laurent demande aux résidents de continuer d'appliquer les mesures d'hygiène en vigueur puisque des cas asymptômatiques pourraient être présents sur le territoire.

Photo : iStock

Ces règles comprennent le lavage fréquent des mains à l'eau tiède avec du savon pour au moins 20 secondes ou l'utilisation d'un désinfectant à base d'alcool.

La distanciation physique d'au moins deux mètres entre les individus doit toujours être observée et il est recommandé de porter un couvre-visage lorsque cette distance ne peut être respectée.

De plus, les personnes malades doivent éviter de sortir de chez elle et éviter tout contact avec les personnes plus vulnérables comme les aînés, les personnes immunodéprimées et les personnes qui vivent avec une maladie chronique.

Numéro de téléphone à composer si vous avez des symptômes de la COVID-19 : 1 877 644-4545

Le dépistage se poursuit dans la région pour les citoyens qui présentent des symptômes associés à la COVID-19 comme la toux, la fièvre et les difficultés respiratoires ou pour ceux qui croient avoir été en contact avec un porteur du virus.

Le CISSS précise que le dépistage systématique se poursuit auprès des personnes qui doivent subir une chirurgie ou qui résident dans des CHSLD.

L'évolution de la COVID-19 au Bas-Saint-Laurent

Le premier cas confirmé de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent a été déclaré le 18 mars.

Il s'agissait d'un employé de l'entreprise Premier Tech, à Rivière-du-Loup. Un courriel envoyé aux employés expliquait les mesures prises par l'entreprise après que ce premier cas ait été déclaré parmi ses travailleurs.

Quelques jours plus tard, le 25 mars, le ministère de la Santé et des Services sociaux annonce que larégion compte un premier décès lié au coronavirus.

Le Bas-Saint-Laurent compte alors six cas de COVID-19.

Des cônes routiers sont installés de sorte que des voitures puissent faire la queue. Des policiers questionnent des automobilistes.

Des points de contrôle routiers ont été mis en place le 28 mars aux frontières de la région, puis ont été retirés le 18 mai.

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Le nombre de cas de COVID-19 augmente ensuite graduellement jusqu'à atteindre 34 Bas-Laurentiens infectés le 10 avril.

Ce nombre demeure stable pendant plus de deux semaines avant que de nouveaux cas se déclarent dans la région.

On demeurait avec aucun cas actif en circulation ou en auto-isolation parce que les deux cas qu'on avait étaient hospitalisés, mais malgré cela, le virus est réapparu.

Une citation de :Ariane Doucet-Michaud, conseillère aux communications du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Le 14 mai 2020, un second résident de la région succombe à la COVID-19. Cette personne est restée pendant de nombreuses semaines aux soins intensifs de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Le Bas-Saint-Laurent compte alors 40 cas confirmés de COVID-19, dont  33 sont considérés comme guéris.

Le nombre de cas de coronavirus continuera d'augmenter progressivement jusqu'à atteindre 48 personnes infectées le 26 mai.

Le bilan bas-laurentien est donc stable depuis deux semaines.

Quatre infirmières dans un corridor d'hôpital.

Aucune éclosion ne s'est déclarée dans un milieu de soins au Bas-Saint-Laurent, ce qui explique que seulement quatre membres du personnel soignant aient été infectés dans la région.

Photo : iStock / Photographerlondon

Au total, quatre membres du personnel soignant du Bas-Saint-Laurent ont contracté la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire.

Selon Ariane Doucet-Michaud, le fait que la région n'ait pas connu d'éclosion en milieux de soins explique ce faible nombre de cas d'infection au coronavirus chez des membres du personnel du CISSS.

Avec la collaboration de Catherine Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !