•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquêtes sur des arrestations violentes en Alberta

Un policier se dirige vers un homme maintenu au sol par un autre agent, dans une rue résidentielle.

Deux enquêtes sont ouvertes en Alberta après des arrestations violentes dont les enregistrements vidéo ont été rendus publics durant les derniers jours.

Photo : Natasha Kimberly Facebook

Radio-Canada

Des policiers de Calgary et d’Edmonton font l’objet d’enquêtes après des arrestations musclées au cours desquelles les agents ont placé un genou dans le dos des personnes qu’ils voulaient maîtriser.

Dans une vidéo tournée à Edmonton, on voit un homme allongé au sol. Ses bras semblent être maintenus dans son dos par un policier au moment où un autre se dirige vers lui et se laisse tomber sur lui, genou en avant, enfonçant son poids dans son dos.

L’homme arrêté hurle de douleur et supplie les agents d'arrêter. Ne cours pas pour échapper à la police, lui crie un des deux policiers.

L'homme arrêté est Elliot McLeod, un membre de la Nation crie de Bigstone qui était sans-abri au moment de l'arrestation, selon le père de ce dernier.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Plainte en août 2019

L’arrestation a été filmée le 27 août 2019 par un homme qui a envoyé la vidéo à une amie, Natasha Wright. C'est elle qui a déposé une plainte le lendemain auprès de la police d’Edmonton.

Natasha Wright dit que l’auteur de la vidéo craignait des répercussions s’il déposait une plainte lui-même parce qu’il est Autochtone.

Elle a publié la vidéo sur Facebook vendredi, alors que plus de 10 000 personnes se rassemblaient à Edmonton pour dénoncer le racisme et les violences policières.

Portrait de Terry McLeod.

Le père d'Elliot McLeod, Terry McLeod, est dit en colère après avoir vu un enregistrement vidéo dans lequel un policier d'Edmonton se laisse tomber sur le dos de son fils.

Photo : Radio-Canada / Trevor Wilson

La police d’Edmonton confirme avoir reçu la plainte. L’affaire a été évaluée par le service interne des normes professionnelles avant d’être transmise au Service des poursuites de la Couronne.

Enquête en cours

Le ministère de la Justice a confirmé lundi que les procureurs n’ont pas encore déterminé si des accusations seront déposées.

Elliot McLeod, 33 ans, a eu de nombreux démêlés avec la justice. Il est en détention en attendant son procès pour meurtre au second degré.

Arrestation à domicile

Un policier de Calgary s'apprête à pousser au sol une femme dans une chambre à coucher.

Tara Yaschuk demande que des accusations de voies de fait soient déposées après qu'elle a été arrêtée dans sa chambre à coucher par deux policiers de Calgary.

Photo : Tara Yaschuk

Dans une autre affaire, une femme appelée Tara Yaschuk a déposé une plainte pour usage excessif de la force de la part de deux policiers qui l’ont violemment arrêtée à son domicile de Calgary. Elle demande aussi que les policiers soient poursuivis pour voies de fait.

Une vidéo montre comment elle a été plaquée au sol par deux policiers dont l’un appuie un genou dans son dos ou le cou. Elle dit à plusieurs reprises : Je ne peux pas respirer!

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Tara Yaschuk, 51 ans, a été arrêtée en octobre, mais aucune accusation n’a été déposée contre elle.

Selon la plainte, cette dernière a appelé le 911 pour signaler le vol de son véhicule, sans savoir que celui-ci avait été emprunté par son fils.

Celui-ci est revenu alors que Mme Yaschuk était toujours au téléphone avec la police. C’est à ce moment que le conjoint de Tara Yaschuk aurait lancé à son beau-fils une menace ressemblant àe : Je vais t’étrangler, selon la famille.

Genou dans le dos

Quand des policiers se sont ensuite présentés au domicile de la famille, c’est le fils qui leur a ouvert la porte, et les deux policiers seraient entrés sans y être invités.

Un enregistrement vidéo montre que la femme demande à un des agents pourquoi il se trouve dans sa chambre quand le ton monte. « Je viens arrêter quelqu’un », menace le policier qui lui prend ensuite le bras.

Tara Yaschuk résiste d’abord. Elle est projetée au sol et maintenue par deux policiers. Elle se plaint à de nombreuses reprises qu'elle ne peut pas respirer. Le policier qui a placé son genou dans le haut de son dos ne modifie pas sa position.

Selon l'avocat de Tara Yaschuk, David Chow, l’arrestation était complètement inutile, abusive et illégale. Dans une déclaration écrite transmise à CBC, l’avocat explique que Mme Yaschuk souhaite que l'incident vienne appuyer les demandes d’une réforme de la police.

La plainte mentionne que les deux policiers sont les agents M. Lavictoire et G. Desjardins.

Le Service de police de Calgary a confirmé avoir reçu une plainte dimanche soir et a promis de mener une enquête complète en se basant sur tous les éléments de preuve disponibles, y compris la vidéo enregistrée par la famille .

Nous garderons la plaignante informée régulièrement de l’avancée de l’enquête, promet la police dans une réponse écrite aux questions de CBC/Radio-Canada.

Avec des informations de Paige Parsons et de Meghan Grant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !