•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emprisonné à Dubaï, André Gauthier serait sur le point d’être libéré

André Gauthier assis sur un bureau en bois.

André Gauthier a été condamné en 2019.

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Radio-Canada

Aux Émirats arabes unis, des ténors du régime auraient ordonné la libération d'André Gauthier selon ce qu'a avancé Radha Stirling, une experte des droits de la personne qui représente le Saguenéen depuis le début de ses démêlés judiciaires.

Dans un communiqué, elle a soutenu que M. Gauthier pourrait bientôt recouvrer sa liberté après avoir passé plus d'un an en détention. Cependant, Mme Stirling a ajouté qu'il ne serait pas autorisé à quitter les Émirats arabes unis sur-le-champ, puisque des poursuites civiles le visant seraient toujours pendantes dans cette monarchie du golfe Persique.

Toutefois, son fils, Alexis Gauthier, demeure prudent. C'est loin d'être réglé, mais est-ce que c'est un pas dans la bonne direction? Je ne sais pas, mais c'est un pas. Dans la bonne direction? On ne le sait pas, il y a beaucoup d'irrégularités dans ce dossier-là depuis le début, donc on ne sait pas trop. Mais clairement, il n'est pas revenu, a-t-il laissé savoir lors d'un entretien téléphonique.

Par voie de communiqué, le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, a aussi tenu à mettre quelques bémols. Même si M. Gauthier peut demander sa libération suite à son pardon, il reste sans passeport et il ne peut pas revenir au pays. Il n’a pas d’endroit où se loger, il n’a plus d’argent. Il doit combattre les charges civiles contre lui. C’est évident que je suis content du progrès qui a été fait, mais tant et aussi longtemps qu’André Gauthier ne rentrera pas au pays, je ne lâcherai pas, a déclaré Richard Martel.

André Gauthier a été traduit en justice pour un dossier de fraude présumée de 30 millions de dollars dans le secteur minier.

Le géologue a toujours clamé son innocence en affirmant qu'il avait plutôt voulu dénoncer cette escroquerie auprès des autorités des Émirats arabes unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !