•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de Gilbert Rozon reporté à la mi-octobre

Gilbert Rozon entouré de son équipe juridique dans le couloir d'un palais de justice.

Gilbert Rozon lors d'une comparution devant la Cour d’appel du Québec, le 16 mai 2019.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le procès du fondateur de Juste pour rire, qui devait s’ouvrir lundi, aura finalement lieu du 13 au 16 octobre prochains.

C’est la paralysie partielle de l’appareil judiciaire, depuis le début de la pandémie de COVID-19, qui justifie ce report.

Si la crise a forcé une modernisation accélérée des ressources informatiques du ministère de la Justice et des tribunaux, elle n’en a pas moins ralenti les activités habituelles, qui nécessitent souvent des contacts de personne à personne.

Certaines causes urgentes ont été autorisées à procéder, alors que les autres se voient imposer des délais supplémentaires. C’est le cas de l’affaire Rozon.

Gilbert Rozon est accusé de viol et d’attentat à la pudeur pour des gestes commis en 1979, à Saint-Sauveur, dans les Laurentides. Il avait alors 25 ans.

L’attention médiatique dont l’accusé fait l'objet risquait aussi de compliquer la tenue du procès devant jury, vu les mesures de distanciation physique toujours en vigueur.

Avec les informations de Geneviève Garon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Procès et poursuites

Justice et faits divers