•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sports universitaires de l'Atlantique suspendus jusqu'en 2021

La décision concernant le trimestre d’hiver 2021 sera prise à l'automne.

Des joueuses de soccer en action.

Un match de soccer féminin qui oppose les équipes de Saint Mary's et de Dalhousie en 2019 (archives).

Photo : Nick Pearce

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les équipes sportives des universités des quatre provinces atlantiques devront attendre plus de six mois avant de reprendre leurs activités.

Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) – l'organisme qui représente et gère les équipes sportives universitaires au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador – a annoncé lundi la suspension de la saison et des compétitions post-saison jusqu’en janvier 2021.

Cette décision signifie qu'il n'y aura pas de compétitions de football, de soccer, de rugby et d'athlétisme. Elle signifie également qu'il n'y aura pas de Coupe Vanier, le trophée qui, depuis 55 ans, récompense la meilleure équipe de football universitaire canadienne.

Une jeune femme court.

Véronique Omalosanga a remporté le bronze lors des Championnats atlantique universitaire du SUA en février (archives).

Photo : Université de Moncton / Normand Léger

Le directeur général de SUA, Phil Currie, soutient que le conseil d'administration est au courant des conséquences de cette triste décision, qui a été prise avant tout au nom de la sécurité et du bien-être des athlètes dans le contexte de la pandémie.

SUA invoque également des raisons pratiques et financières. En effet, comme plusieurs universités membres offriront des cours en ligne cet automne, certains étudiants risquent de rester dans leur région. De plus, les universités font face à des défis financiers sans précédent.

Une décision cet automne concernant le trimestre d'hiver

La décision de SUA est alignée avec celle des autres conférences régionales au pays. L’U Sports, l’organe qui gère le sport universitaire au Canada, a annulé lundi ses six championnats nationaux de l’automne, à cause de la pandémie de COVID-19.

L’athlétisme universitaire sera bien différent cet automne, tout autant que l’apprentissage et la vie des étudiants et des étudiantes sur les campus de nos universités membres, durant cette période de récupération suite à la COVID-19, a dit Phil Currie, en assurant que les compétitions allaient revenir.

Les Aigles bleues jouent leur saison au cours des deux dernière parties.

Un match des Aigles bleues en 2019.

Photo : Radio-Canada

Une décision sur les sports qui commencent normalement à la fin de l'automne et qui se poursuivent pendant les mois d'hiver, comme le hockey, le basket-ball et la natation, sera prise à l'automne.

SUA continue de surveiller les plans de récupération de la COVID-19 et de consulter les autorités sanitaires publiques et les universités membres.

Déception, mais pas de surprise sur le terrain

Les étudiants-athlètes vivent de la déception et de la frustration, bien qu'ils comprennent la décision de SUA. C'est le cas de Zoé Brockbank, qui allait entamer sa deuxième saison de soccer avec les Aigles Bleues.

Pour moi, pour nous, la motivation de continuer à s'entraîner, c'était de savoir qu'on allait avoir une saison cette année, a-t-elle laissé tomber.

Denis Toner, un ancien des Mooseheads d'Halifax, se joignait cette année à l'Université de Moncton. C'est une année de notre vie [sportive] qu'on ne pourra pas vivre en septembre, a-t-il dit sur le ton du regret.

Ceux qui souffrent le plus de cette décision, ce sont toutefois les finissants qui voyaient cette dernière saison de sport comme un potentiel tremplin.

Si c'est ta dernière année, tu veux avoir une bonne saison, tu veux te rendre loin dans les séries, peut-être [accéder à] un championnat pour pouvoir prouver que tu peux te rendre au prochain niveau, a exposé Éric Brassard, ancien des Huskies de l'Université Saint Mary's.

L'équipe féminine de soccer de l'université du Cap-Breton devait quant à elle accueillir les championnats nationaux cet automne.

Nous nous y préparons depuis un certain temps déjà, tant sur le terrain que dans notre comité, a déclaré l'entraîneur Ness Timmons. C'est vraiment décevant pour nos joueuses, mais nous espérons pouvoir l'accueillir à nouveau en 2021. Espérons que U Sports sera d'accord avec cela.

Des programmes pour les athlètes

Les universités seront responsables de créer des programmes d'entraînement et de soutien adaptés aux paramètres de santé publique pour leurs athlètes.

Nous sommes heureux de voir que nos universités respectives pivotent et innovent afin de pouvoir offrir des programmes académiques dans les circonstances actuelles. En tant qu’administrateurs sportifs, nous nous adaptons également à ces situations et nous allons continuer à soutenir nos athlètes-étudiants et nos athlètes-étudiantes comme nous l’avons toujours fait, a indiqué John Richard, président de SUA et directeur du département d’athlétisme à l’Université du Nouveau-Brunswick.

Admissibilité aux bourses

L’organe national de gouvernance U SPORTS travaille en vue de déterminer quelles incidences cette saison exceptionnelle aura sur l’admissibilité des étudiants aux bourses sportives.

L'organisme indique que si aucun championnat national n’est organisé dans un sport donné, les athlètes-étudiants de ce sport ne perdront pas une année d’admissibilité.

À leur discrétion, les universités membres auront toujours le droit d’offrir aux athlètes-étudiants des bourses financières d’athlétisme cette saison, même si la pratique de leur sport a été compromise.

Avec les informations de Mathieu Massé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !