•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La globe-trotteuse « Lydiane autour du monde » pose ses valises à Québec

Portrait de Lydiane St-Onge avec son sac à dos

Lydiane autour du monde est suivie par des dizaines de milliers d'abonnés sur Facebook et Instagram.

Photo : Courtoisie de Lydiane St-Onge

Radio-Canada

L'entrepreneure aventurière Lydiane St-Onge a dû se résoudre à poser ses valises à Québec en raison de la pandémie de COVID-19.

La nomade numérique, qui a laissé sa carrière de courtière immobilière en 2013, parcourait le monde depuis 7 ans et partageait ses expériences sur le site Lydianne autour du monde. Jusqu'à ce que la pandémie chamboule ses plans.

Mes revenus sont à zéro pour les prochains mois. Je pense que c'est ça qui l'aspect le plus difficile : l'incertitude du voyage et de recommencer à faire mes activités qui sont habituellement mon travail, a-t-elle confié lundi matin sur les ondes de Première heure.

Lydiane St-Onge tient un sac de voyage sur sa tête.

Lydianne St-One pose ses valises

Photo : Courtoisie de Lydiane St-Onge

Voyages de groupe

Lydiane St-Onge tirait des revenus notamment dans la préparation de voyages de groupe. Aujourd'hui, elle tente plutôt de profiter de la crise pour développer une boutique en ligne pour la vente d'articles de sports et de voyage.

Elle envisage aussi la planification d'expériences de voyages au Québec et au Canada.

De toute façon, on est pris au Canada, mais je vous dirais que ce n'est pas trop mal. On a un très très beau terrain de jeu., a-t-elle souligné avec optimisme.

Elle souhaite également que les lendemains de la pandémie, qui demeurent imprévisibles, soient positifs pour les voyageurs.

Peut-être qu'on va voyager différemment, qu'on va mieux choisir nos destinations en fonction de ce qui se passe dans le monde. On va peut-être mieux se renseigner, envisage-t-elle.

Plus de 125 000 internautes suivent les aventures de Lydiane autour du monde sur Facebook. Elle a visité plus d'une cinquantaine de pays.

Avec les informations de Mireille Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !