•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour au travail pour des personnes atteintes d'un trouble du spectre de l’autisme

Deux hommes placent des produits sur une étagère.

Yannick Cinq-Mars est stagiaire au Centre animalier ABC du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, depuis 2005.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec le déconfinement graduel qui se poursuit vient le retour au travail, tout aussi graduel, des personnes qui vivent avec un trouble de l’autisme ou un handicap intellectuel ou physique.

Plusieurs d’entre eux sont intégrés dans des milieux de travail de la région en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et diverses entreprises et organisations.

C’est le cas pour Yannick Cinq-Mars qui est stagiaire au Centre animalier ABC du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, depuis 2005. II a un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme.

À 38 ans, il effectue plusieurs tâches essentielles pour l’entreprise, mais a dû arrêter lors de la pandémie. Mais depuis deux semaines, il est de retour au travail. Il a appris à composer avec les règles de distanciation sociale.

En confinement, Yannick voulait se rendre utile. Il a donc lui-même contacté son employeur pour retourner au travail.

Il était temps que ça recommence ! Mes parents ont recommencé à travailler et moi j’étais tout seul chez nous, donc j’ai appelé pour dire que je voulais recommencer à travailler. Là, on m’a donné des feuilles à remplir pour les symptômes. Ça me permet de travailler !, dit-il.

De son côté, le propriétaire de l’entreprise, Guy Flageole, indique qu’il avait hâte que Yannick reprenne du service. Il est indispensable. Que ce soit pour monter du stock, la manutention et la réception de produits, entretien et époussetage.

Le CIUSSS MCQ indique que 950 adultes ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique sont aidés par l’organisation de santé régionale.

Les deux tiers sont intégrés dans un stage en milieu de travail ou dans un « plateau de travail » qui leur permet d’acquérir des compétences en emploi.

Les réintégrer au travail graduellement comporte son lot de défis, ces jours-ci, indique le CIUSSS MCQ, notamment en matière de distanciation sociale.

« Chaque geste compte »

La Semaine québécoise des personnes handicapées se déroule jusqu’à dimanche sous le thème « Chaque geste compte ».

Pour l’occasion, la population était invitée à porter une attention particulière aux meilleures façons de communiquer avec les personnes handicapées et à faire preuve de respect et de compréhension à l’égard de leur situation.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !