•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une préposée aux bénéficiaires avec expérience refusée par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Odette McDonald cumule 12 ans d'expérience comme préposée aux bénéficiaires et sa candidature a été refusée par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Elle est au côté de sa cliente, Colette Jean.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Jusqu’à maintenant, ce sont 91 326 personnes qui ont répondu à l’appel du premier ministre et qui se sont inscrites à la formation pour devenir préposés aux bénéficiaires en CHSLD. Pendant que ces milliers de gens attendent de savoir s’ils seront choisis, une préposée aux bénéficiaires qui cumule 12 ans d'expérience voit sa candidature être rejetée par le réseau de la santé de l'Estrie.

Odette McDonald est préposée aux bénéficiaires depuis 2008 et rêve de travailler en CHSLD.

Prendre soin des personnes âgées parce que je sais qu'ils en ont besoin, c'est mon rêve, dit-elle.

Mme McDonald a passé trois entrevues au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, mais sans succès.

Ils nous envoient un email comme de quoi on n’a pas été retenue. Pas plus que ça.

Récemment, le premier ministre Legault disait pourtant avoir besoin de 10 000 personnes et invitait tous les Québécois à s’inscrire pour suivre une formation rémunérée de 375 heures pour combler les besoins qui sont criants.

M. Legault leur garantit par la suite un emploi permanent à temps plein de 49 000 dollars par année.

Je trouve que c'est fâchant et j'ai de la frustration par rapport à ça, exprime Mme McDonald qui, actuellement, gagne 37 000 dollars par année en cumulant deux emplois.

Un comme préposée auprès des enfants handicapés à la Commission scolaire de la Région- de-Sherbrooke et l'autre comme aide de service à domicile.

Elle serait prête à tout laisser tomber pour travailler en CHSLD.

Il faut que tu aimes les personnes âgées et il faut que tu aimes changer des culottes aussi. Moi, je sais que j'en change à l'école et ce n'est pas très beau et je me dis que ce n’est pas tout le monde qui aime ça.

Colette Jean reçoit les services d’Odette depuis près d’un an.

Moi je trouve ça aberrant, pour elle, mais pour d'autres aussi qui sont refusés.

Colette Jean, cliente d'Odette McDonald

Mme Jean n’a que de bons mots pour celle qui l’accompagne régulièrement.

Elle fait les choses correctement, elle les fait comme je le veux et on a une entente à l'amiable tout le temps. Il y a toujours un milieu d'entente, ajoute la femme.

Ensemble, elles ont décidé d'écrire une lettre au premier ministre pour dénoncer la situation.

Je pense que M. Legault, vous avez de petits devoirs à faire. Allez vérifier au niveau de votre système de santé ici en région pour voir ce qui se passe. Pourquoi y a-t-il des gens qui ne sont jamais appelés?, questionne Colette Jean.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS explique que bien qu'une disponibilité d'heure minimale soit requise pour travailler en CHSLD, les personnes choisies doivent répondre à plusieurs autres exigences.

Sans commenter le cas particulier de Mme McDonald, l'établissement de santé s'engage à réviser son dossier au cours des prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Soins et traitements