•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il visite sa mère dans une résidence pour personnes âgées après 3 mois de séparation

Depuis le 29 mai, le Manitoba autorise les visites des proches dans les centres de soins de longue durée, mais en respectant certaines restrictions.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Radio-Canada

Marc Roy a été très ému de rendre visite à sa mère au foyer pour aînés Actionmarguerite, à Saint-Vital, après trois mois de séparation en raison de la COVID-19.

Selon M. Roy, il n’a pas été facile pour lui et ses proches de rester loin de leur maman. Aujourd’hui c’est spécial d’être avec elle, dit-il.

Même s’il ne peut pas encore la prendre sa mère dans ses bras, il se réjouit d’avoir une conversation en tête à tête et de sentir sa présence.

Être en présentiel, ça fait plaisir, dit-il, avec émotion.

Voir ma mère en personne répond à deux besoins, lance-t-il. Comme tous les gens qui ont des parents dans les foyers, on se soucie beaucoup de leur santé physique et mentale. Et avoir ce contact, même si on ne se touche pas, c’est superbe.

Depuis le 29 mai, le Manitoba autorise les visites des proches dans les centres de soins de longue durée, mais en respectant certaines restrictions.

Avant de rencontrer sa mère, Marc Roy a dû suivre un protocole.

Il a pris un rendez-vous à l’avance. À son arrivée au foyer, il a répondu à une série de questions sur sa santé en plus de se désinfecter les mains.

C’est important de suivre toutes ces règles pour le bien de nos parents, souligne-t-il. On ne veut pas trop les exposer, alors le mot d’ordre c’est : prudence.

Du côté de l’équipe du foyer, la planification nécessite une grande organisation, note la direction.

D’après le directeur de l’expérience des résidents, Daniel St-Vincent, les équipes ont dû se réadapter aux normes de la province et au bien-être des résidents.

Dans un de nos sites par exemple, on a dû creuser un trottoir pour rendre l’espace accessible, explique-t-il. Il y a aussi toute la question du protocole. Il a fallu qu’on mette en place un processus sécuritaire pour nos résidents et notre personnel.

Selon les indications de la province, les visites doivent se dérouler à l’extérieur. Un résident ne peut recevoir que deux personnes à la fois et les visiteurs doivent se tenir à deux mètres de distance.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Avec les informations de Mohamed-Amin Kehel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Modes de vie