•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des renforts potentiels devant le filet des Sags

Des joueurs des Saguenéens de Chicoutimi sont assis sur le banc et ils observent le match qui se déroule devant eux.

Le banc des Saguenéens de Chicoutimi au Centre Georges-Vézina

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Radio-Canada

Le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec s'est déroulé en ligne vendredi soir et samedi. Le pilote des Saguenéens de Chicoutimi a profité de l’occasion pour mettre la main non pas sur un seul gardien de but, mais bien sur trois!

Lors d’un point de presse virtuel, Yanick Jean, qui est à la fois l’entraîneur-chef et le directeur général des Bleus, a insisté sur le fait qu’il tenait surtout à recruter Rémi Delafontaine, un cerbère des Cantonniers de Magog.

Il a décrit cet athlète en des termes très élogieux.

C’est un jeune qui travaille extrêmement fort. Il a une attitude exceptionnelle, a-t-il dit.

Ce n'est pas pour rien que M. Jean voulait obtenir cet athlète en particulier.

Il est parfaitement conscient qu'il se doit de dénicher un solide assistant pour son gardien numéro un, Alexis Shank.

Ce dernier est, en effet, âgé de 20 ans et il disputera donc sa dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 2020-2021.

Ainsi, à moyen terme, les Sags auront inéluctablement besoin de sang neuf pour surveiller leur filet.

Yanick Jean, l'entraîneur-chef et le directeur général des Saguenéens de Chicoutimi, observe un match qui se déroule devant ses yeux.

Yanick Jean, l'entraîneur-chef et le directeur général des Saguenéens de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

En plus de trois gardiens de but, Yanick Jean a repêché six défenseurs et autant d’attaquants.

Est-ce que plusieurs de ces espoirs parviendront à percer l'alignement des Bleus dès la saison prochaine?

Pour l’instant, la question demeure entière.

M. Jean a soutenu que de 13 à 14 joueurs, qui évoluaient avec les Saguenéens la saison dernière, seront de retour lors de la prochaine campagne.

Il calcule donc qu’environ dix places seront vacantes au sein de sa formation.

Yanick Jean a lancé un message sans équivoque à tout athlète qui voudrait se joindre à son équipe.

C’est à toi de t’entraîner. C’est à toi de faire en sorte de t’organiser pour que ça marche. Il n’y a personne qui va le faire à ta place, a-t-il martelé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Hockey