•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille d’un bambin disparu poursuit les recherches à Truro

Photo d'un enfant de trois ans.

Dylan Ehler, 3 ans, est disparu le 6 mai 2020 à Truro en Nouvelle-Écosse.

Photo : Facebook / Ville de Truro

Radio-Canada

Les recherches officielles pour retrouver un enfant de 3 ans disparu à Truro en Nouvelle-Écosse il y a un mois ont donné très peu de résultats. Sa famille a mené ses propres recherches samedi, pour tenter de retrouver le corps.

Le petit Dylan Elher, 3 ans, est porté disparu depuis le 6 mai.

Les recherches officielles ont permis de retrouver les bottes de l’enfant dans un cours d’eau près de chez sa grand-mère.

Les petites bottes de l'enfant ont été retrouvé près d'un cours d'eau

Les petites bottes de l'enfant ont été retrouvé près d'un cours d'eau

Photo : Radio-Canada

Les efforts de recherches ont pris fin six jours après la disparition de l'enfant.

Des résidents de Truro étaient impatients de prendre le relais et de mener leur propre recherche. Ils ont enfin obtenu l’autorisation des autorités de mener une battue communautaire.

Huit personnes ont participé aux recherches, dont les parents et les grands-parents de Dylan.

Huit personnes ont participé aux recherches, dont les parents et les grand-parents de Dylan, le samedi 6 juin 2020.

Huit personnes ont participé aux recherches, dont les parents et les grand-parents de Dylan, samedi

Photo : Radio-Canada

Chercher des réponses

Son père Jason Ehler dit qu’il ne perd pas espoir de trouver des indices qui permettraient de comprendre ce qui s’est passé.

Sa mère soutient qu'ils ne lâcheront pas tant qu'ils n’auront pas obtenu de réponses à leurs questions.

Des secouristes fouillent les berges et le fond de la rivière.

Dans les jours qui ont suivi la disparition de l'enfant, les berges et la rivière ont été passées au peigne fin par des secouristes.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lefebvre

L’instigatrice de cette première recherche communautaire, April Crossley-Moulton, ne connaissait pas la famille de Dylan, mais elle ne pouvait simplement plus de rester chez elle sans rien faire.

Cette permission accordée par les autorités est un soulagement pour elle et pour la famille.

Une permission spéciale

Jusqu’ici, toute contribution sur le terrain avait été interdite aux membres de la communauté, à cause de la crise sanitaire, mais aussi pour éviter de perturber l'odorat des chiens renifleurs.

C’est à bout de bras que la famille Ehler tente de trouver, ne serait-ce que le moindre indice supplémentaire.

La ville de Truro n’encourage pas ce type de recherches menées par la communauté, par des personnes qui ne possèdent pas de formation en recherche et sauvetage, mais elle les tolère tout en imposant des directives précises.

Cette première battue n’a pas porté fruit, mais les participants comptent se reprendre bientôt en espérant que plus de gens se joindront à eux.

Avec des informations de Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Disparition