•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le reportage de Félix Morrissette-Beaulieu

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’engouement du camping se fait sentir à Québec. Certains propriétaires ont bon espoir d'afficher complet pour les mois de juillet et d'août, malgré plusieurs services inaccessibles. Toutefois, la rentabilité demeure presque impossible.

Les amateurs de camping peuvent accéder aux terrains depuis le 1er juin. La saison commence donc avec du retard pour ces entreprises saisonnières.

Le téléphone sonne. C'est sûr qu'il y a eu pas mal d'annulations, mais le prorata d'annulations versus de réservations, on voit que les réservations commencent à prendre le dessus, souligne Éric Sinopoli, propriétaire du Camping Juneau, situé à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Après une semaine d’ouverture, 60 % de ses 125 terrains de camping et chalets sont occupés.

Quand les gens m'appellent au téléphone pour prendre une réservation, tu entends dans la voix, tu entends le sourire, affirme-t-il.

Au camping Stoneham, 100 nouveaux campeurs sont arrivés vendredi. Depuis l'annonce qu'on a ouvert le 1er juin, ça ne dérougit pas. Vraiment les réservations, c'est sans arrêt en ligne et par téléphone, admet Camille Gagné-Sainclair, administratrice au Camping Stoneham.

Rentabilité difficile

Des campeurs se préparent à manger devant une roulotte.

Des campeurs au Camping Juneau, à Saint-Augustin-de-Desmaures

Photo : Radio-Canada

Des centaines de clients bien importants, puisque la rentabilité est presque à oublier pour 2020. Oui, le téléphone sonne, oui les réservations rentrent, mais on est très, très loin d'être en avance sur l'année dernière, on est encore en mode rattrapage, explique le président-directeur général, Simon Tessier.

Au Camping Plage Saint-Joseph, seulement 70 terrains sur plus de 200 sont ouverts pour le moment en raison de l’inaccessibilité des blocs sanitaires.

À 70 sites, 80 sites, on n'ouvre pas notre restaurant, on n'ouvre pas notre dépanneur, on ouvre la plage avec sauveteurs pour desservir 70-80 sites, c'est clair qu'on n'est pas rentable, ajoute le propriétaire Marc Lachance.

À partir de lundi, le déconfinement des campings s’accélérera avec l'ouverture des piscines et des modules de jeux. Les propriétaires de camping attendent aussi avec impatience que toute l’industrie touristique reprenne ses activités.

D'après un reportage de Félix Morrissette-Beaulieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Vacances et sorties