•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles manifestations antiracisme à Toronto

Des manifestants au centre-ville de Toronto.

Les manifestants se sont d'abord réunis à la place Nathan-Phillips avant de se déplacer vers le square Dundas.

Photo : Radio-Canada / Camille Feireisen

Radio-Canada

De nouvelles manifestations ont eu lieu toute la journée à Toronto.

Le racisme envers les Noirs et la brutalité policière sont la cible des protestataires.

Une première manifestation a débuté à la place Nathan-Phillips avant de se déplacer vers le square Dundas. Une partie de la foule s'est ensuite rendue devant le quartier général de la Police de Toronto pour y scander des slogans alors que d'autres sont retournés à la place Nathan-Phillips.

Un homme a été arrêté et accusé d'avoir violé la paix au début de cette marche. Il participait à la manifestation en blackface.

Des manifestants agenouillés.

Les manifestants se sont réunis à la place Nathan-Phillips.

Photo : Radio-Canada / Camille Feireisen

Une seconde manifestation a pris forme dans le parc Trinity Bellwoods. Plusieurs personnes s'y sont rassemblées avant de prendre la rue. Elles se sont ensuite rendues devant l'assemblée législative de l'Ontario, Queen's Park.

Twanna Lewis, une habitante de Toronto présente au parc Trinity Bellwoods, a déclaré qu'elle participait à un tel rassemblement pour la première fois de sa vie parce qu'elle ressentait le besoin de prendre position pour les personnes sans voix. Elle a un fils de 18 ans, des cousins, des oncles et un frère.

Nous sommes en 2020 et nous devons faire mieux, a déclaré Mme Lewis à CBC Toronto. C'est dommage d'avoir besoin d'une telle conversation de nos jours.

Selon Mme Lewis, le racisme au Canada est plus subtil que celui observé aux États-Unis ces derniers temps.

C'est très émouvant de voir tout ce qui se passe aux infos. Il y a une combinaison de tristesse, d'empathie, de rage. Et j'ai l'impression que ça se rapproche de chez moi, a-t-elle expliqué avant de prendre part à la marche.

Mme Lewis affirme que le racisme qu'elle a vécu est plutôt subversif. Je n'ai pas eu d'interactions négatives avec la police. Les actes de racisme, très subtils, ont parfois été encore plus marquants que ceux qui se déroulent aux yeux de tous.

Les deux manifestations ont des revendications similaires. Les gens qui y participent espèrent plus d'égalité. Elle se sont dispersées autour de l'heure du souper.

Les policiers sont présents en grand nombre. Avant le début des marches, l'agent Edward Parks, porte-parole de la Police de Toronto, a affirmé espérer qu'elles allaient se dérouler dans le calme.

Hier, c'était une manifestation pacifique et c'était génial, a-t-il souligné. M. Parks faisait référence à la marche de vendredi au centre-ville.

Le maire de Toronto, John Tory, a déclaré samedi matin que ces manifestations permettaient de remettre le racisme envers les Noirs à l'avant-plan.

Des manifestants agenouillés.

La manifestation a pour but d'attirer l'attention vers le racisme envers les Noirs.

Photo : Radio-Canada / Camille Feireisen

Étape par étape, problème par problème, mesure par mesure, nous allons traiter ce problème qui [...] nous affecte depuis toujours. Pour le résoudre, cela prendra du temps. Mais je pense que nous avons une détermination renouvelée à le faire par des actions concrètes, a déclaré M. Tory.

La police fait le point sur une vidéo controversée

M. Parks a répondu à des questions visant une vidéo qui a semé la controverse sur les médias sociaux. Celle-ci montre deux policiers ramassant des pierres et les plaçant dans la rue à l'intersection de Queen Ouest et de University.

« Ces policiers ont été chargés de vérifier l'itinéraire approuvé par la Ville pour s'assurer que la voie était libre et qu'il n'y avait aucun objet qui pourrait être utilisé pour blesser des personnes ou pour détruire des biens. Nous voulions nous assurer que les manifestants, les badauds et les officiers étaient en sécurité. »

Ils ont trouvé des roches qu'ils ont entassées. Ils ont ensuite appelé le département des travaux de la Ville pour que ces roches soient ramassées.

Dans la vidéo, on entend l'homme qui filme l'incident dire : Ce n'est pas du nettoyage. Vous y déposez ces pierres exprès!

Black Lives Matter Toronto a déclaré dans un tweet publié samedi matin ne pas être impliqué dans l'organisation des manifestations et des marches de la journée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Forces de l'ordre