•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens appelés à ne pas utiliser les bateaux à moteur sur le lac Osisko

Deux panneaux indiquent que le lac à proximité contient du myriophylle à épis. Des détails pour éviter de contaminer d'autres plans d'eau s'y trouvent.

Un panneau informe les citoyens sur la présence du myriophylle à épis sur le lac Osisko.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Radio-Canada

La Ville de Rouyn-Noranda demande aux citoyens d'éviter d'utiliser les bateaux à moteur sur le lac Osisko pour « limiter la remise en suspension des sédiments et la propagation des plantes aquatiques envahissantes ».

Ce rappel est fait un an après le lancement à l’été 2019 d'une campagne de sensibilisation intitulée : Les bateaux à moteur, un enjeu pour le lac Osisko et aussi avec la célébration vendredi de la journée mondiale de l’environnement.

Dans le cas des espèces exotiques envahissantes, il s'agit notamment du myriophylle à épis, une plante aquatique capable d'accaparer presque entièrement la surface d’un plan d’eau.

Des citoyens ont déjà déposé une pétition en 2018 et 2019 pour demander à la Ville de limiter l'accès des bateaux à moteur sur le plan d'eau.

La Ville de Rouyn-Noranda précise cependant qu'elle n'a pas le pouvoir de restreindre l'accès aux plans d'eau, un pouvoir entre les mains d'Ottawa.

Elle a par contre lancé en 2019 une campagne de sensibilisation sur cette question et appelle les usagers de lever leur embarcation avant et après chaque utilisation pour éviter de propager les espèces exotiques envahissantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Protection des écosystèmes