•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les faits marquants de l'Est-du-Québec cette semaine

Une coiffeuse, portant un équipement de protection contre le coronavirus, rase les cheveux d'un client.

Au Québec, les salons de coiffures ont pu rouvrir dès le premier juin, sauf dans le Grand Montréal et la MRC de Joliette.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le bilan de cas de COVID-19 est resté relativement stable dans l’Est-du-Québec cette semaine. Alors qu’aucun nouveau cas n’a été dépisté au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord dans les sept derniers jours, la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine a enregistré trois nouveaux cas de la maladie pour cette période.

La semaine a été marquée par l’annonce de l’ouverture partielle des frontières du Nouveau-Brunswick avec les autres provinces, la reprise des activités de certains commerces ainsi que la levée des barrages routiers sur la Côte-Nord.

Un tableau représentant les cas de COVID-19 au Québec. Au Bas-Saint-Laurent en date du 5 juin 2020, on ne compte aucun nouveau cas, pour un bilan de 48 cas confirmés et 45 cas guéris. En Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le bilan est stable, pour un total de 185 cas confirmés et 168 cas guéris. Sur la Côte-Nord, aucun nouveau cas, pour un total de 115 cas confirmés et 113 cas guéris. Finalement, au Québec, il y a 52 398 cas confirmés, soit un ajout de 255 nouveaux cas et 17 764 guéris

Le bilan de nouveau cas de COVID-19 en date de vendredi 11 h dans l'Est-du-Québec.

Photo : Radio-Canada / Thibaud Laroche

Points de contrôle levés sur la Côte-Nord

Dans la nuit de dimanche à lundi, les barrages routiers qui restreignaient l’accès à la Côte-Nord depuis deux mois ont été levés. Les automobilistes peuvent maintenant accéder librement au traversier reliant Baie-Sainte-Catherine à la Côte-Nord, le principal point d’entrée de la région, et peuvent également emprunter le traversier F.-A.-Gauthier qui relie Matane à Baie-Comeau et Godbout.

Un policier questionne un automobiliste.

Le point de contrôle policier de Tadoussac (Archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

La communauté innue d’Essipit a elle aussi vu ses points de contrôle se lever en début de semaine.

Bien que les entrepreneurs nord-côtiers soient soulagés et s’attendent à un afflux de visiteurs, les autorités de la santé publique continuent tout de même de recommander de limiter les déplacements entre les régions.

L’ouverture de la région a d’ailleurs créé une ruée vers la pêche.

Salons de coiffure et centres commerciaux

Tous les services de coiffure et de soins corporels, ainsi que les centres commerciaux de la province ont pu rouvrir lundi, hormis ceux dans la région du Grand Montréal et de la MRC de Joliette.

Une coiffeuse, portant un équipement de protection contre le coronavirus, rase les cheveux d'un client.

Les clients des salons de coiffure se sont arrachés les quelques places disponibles cette semaine.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Plusieurs Québécois ont fait la file lundi matin, avant l’ouverture des centres commerciaux. Certains magasins ont toutefois modifié leurs heures d’ouverture et certains commerces contrôlent le nombre de clients qui se retrouvent en même temps à l’intérieur de leurs locaux.

Une employée de boutique de vêtements derrière une table où sont affichées plusieurs consignes visant à limiter la propagation du coronavirus.

Plusieurs services et secteurs de l'économie reprennent leurs activités.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Les boutiques de vêtements doivent entre autres jongler avec l’essayage de morceaux, qui constitue un véritable casse-tête pour éviter la propagation du virus.

Certains coiffeurs, quant à eux, se sont dits débordés lundi matin. Parés de visières, de masques et de désinfectant, les coiffeurs ont pu effectuer leurs premières coupes de cheveux, après plus de deux mois d’arrêt.

Ces secteurs d’activités étaient fermés depuis le 23 mars dernier, relativement aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement pour contrer la propagation du coronavirus.

Frontières partiellement ouvertes avec le Nouveau-Brunswick

Les Québécois qui ont de la famille ou un chalet au Nouveau-Brunswick pourront traverser la frontière séparant les deux provinces à partir du 19 juin prochain.

C’est ce qu’a annoncé le premier ministre du Nouveau-Brunswick jeudi lors d’une conférence de presse. Ceux qui souhaitent entrer dans la province maritime devront fournir la preuve qu’ils possèdent une résidence secondaire ou de la famille sur le territoire.

Des automobiles immobilisées font la file.

Des automobilistes en provenance du Québec arrivent au poste de contrôle à l'entrée du Nouveau-Brunswick à Campbellton le 25 mars 2020. (Archives).

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

De plus, un plan d’auto-isolement de 14 jours est demandé à toute personne qui entre au Nouveau-Brunswick.

Une manifestation s’est d’ailleurs tenue la semaine dernière pour faire valoir l'importance de permettre aux membres d'une même famille séparés par une frontière de se visiter.

Reprise des sports d’équipe extérieurs

Le gouvernement Legault a annoncé jeudi que les sports d’équipe extérieurs pourront reprendre à partir du 8 juin.

Les associations sportives de l’Est-du-Québec s’activent pour profiter de l’autorisation et doivent s’adapter pour offrir des activités aux jeunes malgré la pandémie de COVID-19. Les jeunes et les parents devront eux aussi composer avec les nouvelles consignes.

Plan au dessous des genoux d'un joueur de soccer, qui a le pied sur un ballon.

La règle de distanciation physique devra être respectée par les participants aux activités sportives. (Archives).

Photo : iStock

Les participants aux activités sportives devront entre autres respecter la règle de distanciation de deux mètres entre eux.

Certains clubs sportifs de l’Est-du-Québec jugent toutefois qu’il sera difficile de recommencer leurs activités avant la fin du mois de juin en raison de toutes les consignes à respecter et de l’ampleur de la tâche de préparation des terrains.

Les matchs seront autorisés à la fin du mois de juin.

Annonce sur le déconfinement des restaurants

Radio-Canada a dévoilé jeudi matin que les restaurants pourront ouvrir le 15 juin prochain. Un point presse à ce sujet sera tenu lundi prochain par le gouvernement Legault qui dévoilera plus de détails concernant la reprise de ce secteur.

Ces établissements ont été parmi les premiers à fermer en raison de la pandémie. Ils ont dû soit fermer ou tenter de garder la tête hors de l’eau en offrant des plats pour emporter.

La salle à manger vide du restaurant Cochon Dingue de sainte-Foy à Québec

Les restaurateurs n'ont toujours aucune indication du moment où ils pourront reprendre leurs activités en salle à manger. (Archives).

Photo : Radio-Canada

Les restaurants de l’Est-du-Québec sont partagés entre le soulagement et les défis qui les attendent afin de respecter les règles sanitaires.

Transports en commun vers l’Est-du-Québec?

Un autobus est stationné devant un édifice de briques.

Autocar de la compagnie Intercar au terminus de Sept-Îles. (Archives).

Photo : Radio-Canada

Cette semaine, les entreprises qui effectuent le transport par autocar dans l'Est-du-Québec, Orléans Express et Intercar se tournent vers le gouvernement du Québec pour reprendre le service cet été.

Les autocars sont stationnés depuis le mois de mars, mais les entreprises doivent tout même débourser pour des coûts fixes qui vont jusqu’à un million de dollars. Sans aide financière, certains autocars ne pourront desservir certaines régions avant 2021.

La règle de distanciation physique de deux mètres fait également obstacle à la reprise des services.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Coronavirus