•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Olympiques de Gatineau choisissent Tristan Luneau au 1er rang du repêchage de la LHJMQ

Un joueur de hockey pose pour la photo.

Tristan Luneau a été sélectionné par les Olympiques de Gatineau au premier rang du repêchage de la LHJMQ.

Photo : Radio-Canada

Les Olympiques de Gatineau ont sélectionné le défenseur Tristan Luneau au premier rang du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), vendredi soir.

L’équipe n’avait pas caché son intérêt pour l’ancienne vedette des Estacades de Trois-Rivières, mais elle ne savait pas si Luneau allait choisir de joindre l’alignement gatinois. L’athlète de 16 ans avait une entente verbale avec l’Université du Wisconsin dans la NCAA.

Luneau a fait connaître son choix de la façon la plus claire en acceptant à Gatineau le chandail de l’équipe des mains de l’entraîneur-chef et directeur général des Olympiques, Louis Robitaille, et de l’ancien des Olympiques Maxime Talbot.

Ça fait plusieurs jours que je le sais dans mon cœur que je voulais venir à Gatineau, a déclaré Luneau en entrevue, affublé de la casquette grise de l’équipe, quelques minutes après être devenu le premier choix de la cuvée 2020. Il a aussi confirmé avoir signé son contrat.

Je le savais depuis une semaine ou deux, a lancé Robitaille, avec un sourire en coin. On laissait le suspense aller. Il a notamment visité le nouveau complexe qui devrait accueillir les Olympiques en 2021 avec Luneau avant le début du repêchage.

C’est difficile à réaliser. Avant la diffusion de la vidéo, je tremblais sur ma chaise. C’est un sentiment incroyable.

Tristan Luneau

J’ai vraiment aimé mes rencontres avec Louis et le reste de l’organisation et je sentais que c’était une place [où] je pouvais me développer dans les dernières années, a raconté l’adolescent, en avouant que la perspective de se joindre à une équipe qui possédait quatre choix de premier tour était encourageante.

Les Olympiques ont poursuivi leur récolte en sélectionnant l’attaquant Antonin Verreault, des Vikings de Saint-Eustache, au deuxième rang. C’est un de mes bons amis. On a toujours joué ensemble quand on était plus jeunes. C’est un très bon choix, très bon compétiteur aussi, a commenté Luneau.

À lire aussi :

Gatineau est allé pêcher dans les Maritimes pour la 4e sélection en mettant la main sur un autre attaquant, Samuel Savoie des Flyers de Moncton. On a pris les deux meilleurs attaquants sur notre liste, a précisé Robitaille.

Antonin Verreault, c'est un petit poison. C'est un gars qui a un sens du hockey incroyable, qui compétitionne à toutes les présences sur la glace. Il est un petit plus petit en stature, mais il va avoir le cœur gros comme le building, a détaillé Robitaille en entrevue.

Savoie, c'est la petite peste du repêchage. Il a un talent offensif, il a marqué beaucoup de buts, mais était très physique également, a-t-il ajouté.

Robitaille a procédé à une transaction pour conclure son premier tour. Il a envoyé aux Wildcats de Moncton ses 13e et 23e choix de 2020, en plus d'un autre en 2022 pour sélectionner le défenseur Noah Warren au 8e rang.

Ce sont quatre gars qui ont des styles complètement différents, mais ils ont une chose en commun : ce sont des passionnés de hockey.

Louis Robitaille

Il cadre exactement dans la manière qu'on veut jouer. C'est un gros bonhomme, très mobile, probablement un des meilleurs patineurs chez les défenseurs dans le repêchage, a indiqué l'entraîneur-chef et directeur général au sujet de son nouveau protégé de 6 pieds 5 pouces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Hockey