•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Manitoba met temporairement à pied 200 employés

Le quartier général d'Hydro Manitoba

Les employés d'Hydro-Manitoba mis à pied le seront pendant quatre mois.

Photo : CBC

Radio-Canada

Hydro-Manitoba mettra à pied 200 employés temporairement afin de se conformer aux demandes provinciales de réduction de coûts durant la pandémie de COVID-19.

Les employés concernés par ces mises à pied de quatre mois ont été avisés vendredi ou le seront la semaine prochaine.

Comme je l’ai mentionné précédemment, ce n’est pas l’avenue que nous préférions, écrit la présidente-directrice générale d’Hydro-Manitoba, Jay Grewal, dans un courriel envoyé aux employés vendredi matin.

La société d’État affirme qu’après un mois de négociations, elle a été incapable de s’entendre avec deux des syndicats représentant les employés et n’a alors d’autre choix que de mettre à pied certains de leurs membres.

Selon Jay Grewal, les discussions sont toujours en cours entre les représentants d’Hydro-Manitoba et le Syndicat canadien de la fonction publique sur la manière de réduire les coûts de main-d’oeuvre, mais aucun accord n’a été possible avec Unifor et avec le Local 2034 de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité. Ce syndicat représente des employés de première ligne, comme ceux qui travaillent sur les centrales électriques ou les lignes à haute tension.

Les coupes sont moindres que les 600 à 700 mises à pied initialement prévues pour économiser les 11 millions de dollars demandés par la province. Les négociations avec les syndicats ont permis d’éviter certaines des mises à pied.

Hydro-Manitoba affirmait que 700 mises à pied pourraient allonger les temps d’attente pour les demandes de service et pourraient potentiellement entraîner des pannes plus fréquentes et plus longues.

Minimiser l'impact sur les clients

Nous déploierons tous les efforts possibles pour minimiser l’impact de ces mises à pied temporaires sur les clients, tout en assurant la sécurité de notre système et de nos employés, écrit Jay Grewal.

C’est une annonce difficile à faire aujourd’hui, a-t-elle affirmé. Je veux que vous sachiez tous que nous avons travaillé fort pour éviter d’en arriver là. La réalité est que nous n’avons plus de flexibilité, a-t-elle enchaîné.

Je vous encourage tous à continuer de vous soutenir mutuellement et de travailler de manière sécuritaire dans cette période difficile que nous traversons, a également demandé Jay Grewal aux employés de la société.

Le gouvernement progressif-conservateur a exigé d’Hydro-Manitoba des coupures dans les secteurs non essentiels afin de contribuer à l’effort fourni pour contrer les effets de la pandémie de COVID-19.

Pour éviter les mises à pied, d’autres employés d’Hydro-Manitoba, ainsi que des membres de la haute direction, ont accepté des journées de congé sans solde et des réductions de salaire réparties sur 20 périodes de paie à partir du 25 juin.

Toutes les mises à pied respecteront les dispositions des différentes conventions collectives en vigueur chez Hydro-Manitoba.

Avec les informations de Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Coronavirus