•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les nouveaux « corridors sécuritaires » sous la loupe de l'ombudsman de Montréal

Un cycliste circule dans une rue de Montréal sur laquelle sont installées des clôtures.

Montréal ajoute plus de 300 kilomètres de « corridors sécuritaires » dans ses rues.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Après avoir reçu plusieurs plaintes de citoyens, l’ombudsman de la Ville de Montréal a annoncé qu’il ouvrait une enquête sur la mise en place de nouvelles voies cyclables et piétonnes, annoncées récemment par l’administration Plante.

Dans un avis publié vendredi, l'ombudsman indique que, depuis le 23 mai, plusieurs citoyens se sont plaints [...] des réaménagements de l’avenue Christophe-Colomb ainsi que des rues Beaubien, Bellechasse, Saint-Zotique et Rachel.

Depuis la fin mai, la circulation a été modifiée sur certaines artères pour permettre l'ajout de nouveaux corridors réservés aux piétons ou aux cyclistes, dans le cadre d'un plan annoncé par la mairesse Valérie Plante, le 15 mai dernier. En tout, ce sont 327 km de voies aménagées qui doivent être ajoutées au réseau pour permettre aux Montréalais de profiter de la ville cet été, malgré la crise sanitaire de la COVID-19.

La première phase des travaux, qui comprend l'ajout de 61 km de nouvelles voies, vient à peine d'être entamée que, déjà, des citoyens ont formulé des plaintes d'ordre divers : problèmes d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, perte de places de stationnement et absence de solutions de rechange proposées aux résidents, manque d'informations communiquées par la Ville.

Autant d'aspects abordés par l'ombudsman lors du dépôt d'un avis de préoccupation, le 20 mai dernier, soit quelques jours après l'annonce de l'administration Plante. Autrement dit, la Ville avait déjà été appelée à porter attention aux enjeux d'accessibilité et de sécurité.

L'ombudsman demandait aussi aux autorités d'assurer un accès adéquat pour les véhicules d’urgence et les camions de livraison lors des réaménagements, d'adapter la signalisation et de consulter les citoyens et les commerçants concernés et tenir compte de leurs commentaires.

Un plan déployé rapidement

Mentionnons que les aménagements des voies actives sécuritaires ont été faits dans un contexte d’urgence sanitaire, a réagi Laurence Houde-Roy, attachée de presse de l'exécutif.

Un tel plan devrait normalement prendre un an à être déployé, mais dans un contexte de crise sanitaire, nous devions [le] déployer rapidement afin de donner l’espace nécessaire aux Montréalais cet été pour qu’ils puissent respecter les règles de distanciation physique.

Laurence Houde-Roy, porte-parole du cabinet de la mairesse Plante

Rappelant que les aménagements ne sont pas encore terminés et que des ajustements pouvaient encore avoir lieu, le cabinet de la mairesse a assuré que ces ajouts étaient temporaires, pour la période estivale seulement.

L'opposition officielle, qui a décrié ce projet dès son annonce, estime que les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées et les personnes handicapées ont été complètement oubliées dans ce plan. L'ombudsman se devait d'agir, a affirmé Francesco Miele, leader adjoint de l’opposition officielle.

Il est important de préciser que l'utilisation comme prétexte de la COVID-19 par Projet Montréal dans sa guerre idéologique antivoitures est une aberration, les citoyens n'en sont pas dupes, a-t-il ajouté.

Jeudi, Ensemble Montréal a annoncé son intention de déposer une motion lors du prochain conseil municipal, le 15 juin, afin que l'administration Plante mène des consultations. Le parti demande à ce que les nouvelles voies soient enlevées dès septembre.

L'annonce de l'ouverture d'une enquête par l'ombusdman survient alors que la Ville n'a pas encore lancé la deuxième phase de son plan de réaménagement, au cours de laquelle s'ajouteront 6 corridors piétons et cyclistes supplémentaires totalisant 51 km, la piétonnisation d'artères commerciales supplémentaires, dont la rue Wellington, et la mise en place de nouveaux corridors sanitaires.

La Ville n'a toutefois pas fourni d'échéancier, et a simplement indiqué que ces travaux auront lieu plus tard cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale