•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une tente jaune est installée près d'un lac en montagne.

Des amateurs de plein air peuvent faire du camping en arrière-pays dans plusieurs parcs provinciaux de l'Ontario.

Photo : iStock

Plus de gens vont faire du camping cette fin de semaine en Ontario. Il s’agit de la première fin de semaine cette année où il est permis de s'adonner à cette activité sur des terres de la Couronne ou en arrière-pays dans des parcs provinciaux.

Le gouvernement autorise le camping sur des terres de la Couronne ou en arrière-pays depuis lundi dernier, dans le cadre du plan de déconfinement de la province.

Plus tôt ce printemps, le gouvernement avait autorisé le camping dans des terrains privés pour des campeurs qui effectuent une location pour toute la saison.

Comme plusieurs autres, Marie-Hélène Lanoix-Verreault de Hearst s'est réjouie de l'annonce.

Chaque printemps et été, sa famille fait du camping avec une roulotte sur un terrain provincial. Elle estime pouvoir aisément se protéger de la COVID-19.

Il n'y a pas plus de risques dans ma cour que sur les terres de la Couronne. Je suis avec mon monde chez nous, autant que là-bas.

Marie-Hélène Lanoix-Verreault

Elle a bien l’intention de respecter les conseils de la santé publique, comme l’éloignement physique et le lavage des mains.

Cindy Déziel et Jonathan Perron installaient leur roulotte sur les terres publiques du lac Roberge pour la période estivale depuis quelques années.

Du camping sur des terres publiques.

Photo : Cindy Déziel

Elle estime toutefois qu’il manque des détails à l'annonce provinciale.

Normalement, on va faire du camping avec d’autres personnes, et on ne sait pas si c’est permis ou non. Alors on va faire du camping dans le même secteur, mais peut-être pas aussi proche que d’habitude. On va s’assurer d’avoir de la distanciation sociale, dit-elle.

Au cours de la semaine, le surintendant des parcs provinciaux Killarney et de la Rivière-des-Français, Jeremy Pawson, dit qu'il a vu environ dix visiteurs par jour, venus pour une randonnée ou pour y faire du canot.

Je suis excité. Je suis très heureux de revoir des gens dans le parc qui renouent avec la nature, dit-il.

M. Pawson dit que les employés des parcs passent plus de temps à nettoyer les salles de bains.

Un maximum de cinq personnes est autorisé à occuper un emplacement de camping en arrière-pays, sauf si elles vivent dans la même maison.

Les plages et d’autres installations demeurent fermées. La province n'a pas encore donné le feu vert pour la réouverture des sites de camping principaux dans les parcs provinciaux.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Activités sportives