•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès aux Îles cet été : les partis d’opposition de l’Île-du-Prince-Édouard favorables

Les randonneurs ont pris le traversier à Souris, sur l'Île-du-Prince-Edward, samedi.

Le port de Souris à l'Île-du-Prince-Édouard est l'endroit où accoste le traversier vers Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Bottes et Velo

Après le Nouveau-Brunswick, c'est au tour des partis d'opposition de l'Île-du-Prince-Édouard de se montrer favorables à la mise en place d'un corridor de passage permettant aux vacanciers de prendre le traversier à Souris vers les Îles-de-la-Madeleine.

Bien que le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, attendra vraisemblablement à lundi avant de faire connaître sa position dans le dossier, le chef de l’opposition officielle et chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, de même que le député libéral porte-parole en matière de Tourisme, Heath MacDonald, ont déjà confirmé qu’ils allaient appuyer le gouvernement si celui-ci décide d’ouvrir les frontières jusqu'à maintenant fermées aux touristes en route vers les Îles-de-la-Madeleine.

Je crois que c’est un moment où nous pouvons et devons permettre aux voyageurs de traverser l’Île-du-Prince-Édouard, avec des restrictions appropriées, et leur permettre d’aller aux Îles-de-la-Madeleine.

Peter Bevan-Baker, chef de l'opposition officielle et du Parti vert
Le chef du Parti vert parle à la foule.

Le chef du Parti vert et chef de l'opposition officielle de l'Île-du-Prince-Édouard, Peter Bevan-Bake

Photo : Radio-Canada

Nous n’aurons pas de vaccin avant des mois, affirme le libéral Heath MacDonald. Nous devons ouvrir tranquillement l’île. Si les touristes ne font que passer sur notre territoire et que des mesures appropriées sont mises en place, je crois qu’on devrait donner notre accord.

Les deux politiciens précisent toutefois qu’il est très important que le passage des touristes soit encadré par des consignes claires.

Ce serait une permission pour un transit à travers notre province, affirme le chef de l’opposition officielle. Il y aurait des restrictions comme il y a en déjà concernant ce que les gens pourront faire, où ils pourront s’arrêter et quels genres de choses il serait permis de faire à l’extérieur de leur véhicule. Si ces restrictions sont respectées, les risques peuvent facilement être gérés.

Nous devons faire preuve de réciprocité et de bonne foi envers les autres provinces qui ont elles-mêmes permis à notre population de rentrer à la maison.

Peter Bevan-Baker, chef de l'opposition officielle et du Parti vert
Fontaine et bâtiment de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard en été.

L'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown

Photo : Getty Images / benedek

Les députés verts et libéraux détiennent la majorité des sièges à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard. Le gouvernement conservateur de Dennis King s’est fait élire avec un statut minoritaire, détenant 13 sièges sur 27.

Avec les informations de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale