•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Cégeps demandent à Québec de pouvoir tenir le plus de cours possible en classe

L'entrée du Cégep de Shawinigan.

Le Cégep de Shawinigan

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les professeurs du Cégep de Shawinigan et ceux de 46 autres Cégeps de la province s’inquiètent pour la rentrée en septembre et demandent à Québec de leur permettre de tenir le plus de cours possible en classe.

Ils ont constaté que l’encadrement des étudiants est difficile à distance et craignent une hausse du décrochage scolaire. D’autant plus qu’ils devront accompagner les élèves dont la dernière année du secondaire aura été écourtée en raison de la COVID-19.

Suivre un cours à distance, c’est encore moins motivant qu’en personne, soutient Vincent Roy, le président du syndicat enseignants du Cégep de Shawinigan.

Il y a la connexion humaine qui est beaucoup plus difficile par zoom ou d’autres types de plateformes. Donc peut-être le décrochage, peut-être que des étudiants vont décider l’an prochain de reporter leurs études, il y a donc plein de choses qu’on craint.

Vincent Roy est président du syndicat des enseignants du Cégep de Shawinigan.

La Fédération des Cégeps du Québec affirme qu’en l’absence de directive claire du ministère de l’Enseignement supérieur, et avec les règles sanitaires actuelles, les établissements prévoient maintenir au minimum la présence des élèves sur les campus à l’automne.

Toutefois, les directions des cégeps sont ouvertes à ajuster le tir si Québec en décide autrement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Enseignement collégial