•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique a perdu plus de 353 000 emplois depuis le début de la pandémie

Un client portant un couvre-visage au Caffé La Tana à Vancouver.

Les industries de l'hôtellerie, de la restauration, de la vente au détail et de la vente en gros ont souffert la majorité des pertes d'emplois en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

Plus de 353 000 emplois ont été perdus en Colombie-Britannique depuis le début de la pandémie COVID-19, ce qui a fait passer le taux de chômage à 13,4 %.

Selon la ministre de Finances, Carole James, les jeunes représentent plus d’un tiers de ces pertes d’emplois et le taux de chômage de ce groupe d’âge a atteint 28,7 %.

Les jeunes sont plus touchés plus parce qu’ils ont plus tendance à travailler dans les industries davantage touchées par les restrictions imposées pendant la pandémie comme l'hôtellerie, la restauration, la vente au détail et la vente en gros, selon la ministre James.

Ces industries continuent de vivre les plus grandes pertes d’emploi et représentent 46 % de toutes les pertes, a dit la ministre vendredi matin.

Il ne faut pas oublier que ces chiffres représentent des familles, des personnes. Ce sont de petites entreprises qui continuent d’être en difficulté alors que l’économie reprend, a-t-elle ajouté.

Environ 115 000 des emplois perdus au cours des derniers mois étaient occupés par des jeunes en Colombie-Britannique.

La ministre des Finances, Carole James, en conférence de presse le 1er juin 2020.

La province souhaite encourager les propriétaires à accéder à l'aide financière pour les loyers commerciaux du gouvernement fédéral.

Photo : MIKE MCARTHUR, CBC

Le taux de chômage de la province a augmenté de 1,9 % depuis le mois d’avril, selon les dernières données de Statistique Canada.

Selon Carole James, 43 300 emplois ont été récupérés en mai. Le mois dernier, la province a levé certaines restrictions, ce qui a permis à certaines entreprises de rouvrir leurs portes.

Je pense qu’on voit une lueur d’espoir, a-t-elle dit. Le nombre d’emplois créés n’est pas proches de celui des emplois perdus, mais je pense que cela démontre une hausse de confiance en l’économie.

La ministre indique par ailleurs que plus de 521 000 personnes ont soumis une demande pour la Prestation d’urgence pour les travailleurs de la province depuis le 1er mai. Cette prestation provinciale constitue un versement unique de 1000 $ pour toutes celles qui ont perdu du travail en raison de la pandémie.

À travers le pays, le taux de chômage a atteint 13,7 % en mai, ce qui bat les records de chômage des 40 dernières années.

Le plus récent rapport mensuel de Statistique Canada révèle qu’environ 10 % des emplois perdus à travers le pays ont été récupérés en mai, surtout par des hommes. La pandémie aura donc mis plus de femmes au chômage que d'hommes.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir
Avec les informations de cbc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Emploi