•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19: l’Alberta enregistre le nombre de nouveaux cas le plus bas depuis le 12 mars

Une femme portant des vêtements et une visière de protection recueille un échantillon de salive d'un automobiliste aux fins d'un test de dépistage de la COVID-19.

Dans les dernières 24 heures, l'Alberta a effectué 6455 tests, un nombre record pour la province.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

L’Alberta a enregistré seulement sept nouveaux cas de COVID-19 dans les dernières 24 heures. Il s’agit du plus petit nombre de cas depuis le 12 mars. La province ne rapporte aucun nouveau décès.

Le nombre de personnes infectées par la COVID-19 continue également de diminuer, avec seulement 328 cas actifs dans la province, une baisse de 6 cas actifs par rapport à hier.

Dans les dernières 24 heures, 6455 tests ont été faits dans la province. [...] Ces chiffres nous réjouissent. En plus d'avoir effectué le plus grand nombre de tests en 24 heures, le nombre de nouveaux cas enregistrés est le plus bas depuis le 12 mars, indique la Dre Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de la province.

Une carte de l'Alberta montre le nombre de cas actifs et de décès par région.

L'Alberta ne compte plus que 328 cas actifs. La majorité des cas et des décès proviennent de la région de Calgary.

Photo : Radio-Canada

Nouvelles directives pour les visites à l’hôpital

Selon les autorités sanitaires de la province, Services de santé Alberta (AHS) devrait publier, samedi, de nouvelles directives par rapport aux visites auprès de personnes hospitalisées. Les directives seront publiées sur le site Internet de AHS.

Ces nouvelles directives relâcheront certaines restrictions encadrant les visites. Elles ne s’appliqueront qu’au contexte hospitalier et non aux centres de soins longue durée, précise la Dre Deena Hinshaw.

À l’approche de la phase deux du plan de déconfinement provincial, la province doit continuer de protéger les populations les plus à risque comme les personnes âgées, croit-elle.

Nous savons que le virus peut avoir de graves conséquences pour les aînés et les gens souffrant de conditions médicales préexistantes [...] Plus de 90 % des gens qui sont décédés de la COVID-19 et près des deux tiers de ceux qui ont été hospitalisés aux soins intensifs avaient au moins une condition médicale préexistante comme le diabète, une pression artérielle élevée ou le tabagisme, explique-t-elle, en ajoutant que la majorité des personnes décédées avaient 70 ans et plus.

La protection des gens les plus vulnérables dépend de nos actions collectives et de notre capacité à garder le nombre de cas de COVID-19 bas, conclut-elle.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique