•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des athlètes olympiques pour la promotion du bac brun

Un bac brun et un couple qui sourit.

Les anciens patineurs olympiques Samuel Girard et Kasandra Bradette sont les porte-parole de la campagne "J'adopte mon bac brun!".

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Une série de vidéos mettant en vedette les anciens athlètes olympiques de la région Samuel Girard et Kassandra Bradette va tenter de changer les habitudes des citoyens pour qu’ils utilisent leur nouveau bac brun.

Les quatre MRC de la région misent sur la série de capsules web réalisée avec les deux ex-patineurs de vitesse afin d’inciter à utiliser le nouveau bac de compostage. La façon de disposer des matières putrescibles sera donc enseignée par Samuel Girard et Kasandra Bradette.

Quand on regarde ça, 40 % de nos déchets c’est de la matière organique, souligne Kasandra Bradette, donc ça diminue nos déchets, ça diminue le volume de nos poubelles.

Les MRC du Domaine-du-Roy, de Maria-Chapdelaine et Lac-Saint-Jean-Est ainsi que celle du Fjord-du-Saguenay commenceront à distribuer les bacs à la fin de l'été et elles souhaitent que la population y trouve son plaisir plutôt que d'y voir un inconvénient.

Notre mandat c'est de rendre ça amusant, de montrer que c'est pas compliqué, c'est comme toute nouvelle chose, c'est d'apprendre, c'est d'apprivoiser.

Kasandra Bradette, ex-patineuse olympique

Les ex-patineurs de vitesse sur courte piste utilisaient déjà le bac brun lorsqu'ils résidaient à Montréal. On ne se cachera pas que les matières putrescibles, ça vient que ça dégage des odeurs. Puis c'est un peu le côté aussi que les gens sont réticents. Puis aussi les petits vers, les petits micro-organismes, mais il y a des trucs pour ça, a souligné Samuel Girard.

Le couple a également des trucs à donner. Un des gros avantages c'est que quand tu fais ton jardin au printemps, bien tu peux tout mettre les racines, tu peux mettre les plantes, les mauvais herbes, a commencé Kasandra. On va prendre les boîtes de pizza et les trucs comme ça qu'on ne pouvait pas mettre dans la récupération parce qu'ils étaient souillés, bien là, avec le compost, on va pouvoir les mettre à l'intérieur, a enchaîné Samuel.

Un investissement de 11 M$

Quelque 62 000 bacs de grande capacité seront distribués pour que la cueillette débute en octobre. Il faut avoir du fun là-dedans, il faut avoir du plaisir, il faut que les gens sachent que c'est comme jardiner dans le fond, a imagé le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis.

Les centres de compostage de Dolbeau-Mistassini et d'Hébertville-Station, de même que les bacs coûteront 11 millions de dollars. On fait ça simple, parce que c'est des coûts le compostage, on ne fait pas d'argent avec ça. Ça va être un dôme par dessus le compost qui va être retourné. Et le Seigneur va nous aider à en faire du compost de qualité, s'est amusé André Paradis.

Du côté de Saguenay, les 75 000 bacs bruns seront distribués seulement dans deux ans parce que le volume des matières putrescibles est nettement plus complexe à gérer. La Ville vient d'ailleurs de publier un appel d'offres pour son usine de traitement du compost.

Champion olympique

Samuel Girard, originaire de Ferland-et-Boilleau, a remporté deux médailles aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang en 2018, dont l'or au 1000 mètres. Il a pris sa retraite à 22 ans. Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, a elle aussi pris part aux Jeux de 2018 en faisant partie du relais féminin.

Le couple est sur le point d'avoir complété la construction de leur maison à Ferland-et-Boilleau.

Selon un reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Matières résiduelles