•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aide fédérale insuffisante pour la relance, selon Doug Ford

Le premier ministre veut un appui plus important d'Ottawa alors que l'Ontario annoncera les détails de la deuxième phase de réouverture la semaine prochaine.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Steve Russell

Thalia D’Aragon-Giguère

Le premier ministre de l’Ontario se dit insatisfait du transfert de 14 milliards de dollars aux provinces annoncé par le premier ministre Justin Trudeau, vendredi, lors de son point de presse quotidien. Bien qu’il soit reconnaissant de l’appui du gouvernement fédéral, Doug Ford considère que les Ontariens devraient recevoir une aide financière à la hauteur de leur contribution.

La province de l’Ontario envisage des dépenses de plus de 23 milliards de dollars afin de faire face aux répercussions de la COVID-19 et de rouvrir son économie en toute sécurité. Les provinces ne peuvent pas s’en sortir seules, estime le premier ministre Doug Ford. Le gouvernement fédéral doit contribuer.

J’espère que ce n’est que le début de la conversation avec le fédéral et non pas la fin.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le premier ministre de l’Ontario espère aussi que les provinces auront la flexibilité d’investir l’argent du fédéral de manière à répondre à leurs besoins spécifiques. Les enjeux sont différents selon les provinces, explique Doug Ford.

L’Ontario est par ailleurs la seule province où l’emploi a reculé au mois de mai avec un taux de chômage de 13,6 %, selon Statistique Canada.

Le ministre des Finances, Rod Phillips, mentionne que l’Ontario a fait des choix différents [par rapport à d’autres provinces] au sujet de son processus de déconfinement. Les provinces canadiennes ne rouvrent pas leur économie à la même vitesse, précise Doug Ford, en donnant l’exemple du Québec afin d’expliquer cet écart.

Le premier ministre de l'Ontario se veut toutefois rassurant en spécifiant que la province divulguera la semaine prochaine les détails de sa deuxième phase de réouverture, qui ne sera cependant pas en vigueur immédiatement. Des détails sur le plan de réouverture graduelle des garderies sont aussi attendus la semaine prochaine.

Les villes au cœur de la relance économique

Le maire de Toronto, John Tory, voit lui aussi en cette annonce une première étape et espère que d'autres nouvelles suivront. Il considère la somme allouée insuffisante pour répondre aux besoins criants des municipalités. Les villes sont en première ligne de la crise sanitaire, mentionne-t-il. L’instabilité financière menace notre capacité à revenir en force.

John Tory presse le fédéral et la province, qui ont tous deux exprimé leur désir d'aider les municipalités, de mettre de côté leurs différences et de conclure une entente au plus tôt. Je pense que ça pourrait servir d'exemple pour le reste du pays, a dit le maire.

Il espère que les municipalités recevront une aide qui leur permettra de compenser la plupart des pertes subies en raison de la COVID-19.

Le Caucus des maires des grandes villes ontariennes se dit également préoccupé par la capacité des municipalités à maintenir la qualité de leurs services en absence d’une aide financière provenant des gouvernements provincial et fédéral.

C'est un problème d’aujourd'hui, pas de demain. Nous avons besoin d'actions, pas de mots.

Cam Guthrie, maire de Guelph et président du Caucus des maires des grandes villes ontariennes

Les grandes villes ontariennes se disent confrontées à une véritable tempête d’augmentation des coûts et de baisse des revenus en contexte de pandémie.

Le premier ministre de l’Ontario reconnaît quant à lui que la province a un rôle clé à jouer dans la relance économique des villes.

Nous sommes conscients de la pression à laquelle sont confrontées nos municipalités, exprime Victor Fedeli, ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale