•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'accusation contre les manifestants antigazoduc arrêtés en février en C.-B.

Une femme est escortée par des agents de la GRC.

Des opposants au gazoduc Coastal GasLink ont été arrêtés en février près de Smithers pour avoir bloqué l'accès au chantier.

Photo : Jesse Winter/VICE

Aucune accusation criminelle n'est portée contre 22 manifestants antigazoduc arrêtés en février pour avoir contrevenu à une injonction leur enjoignant de libérer un chemin menant au chantier de Coastal GasLink, dans le nord de la Colombie-Britannique.

Le Service des poursuites de la Colombie-Britannique a recommandé à la cour d'abandonner les procédures criminelles, évoquant notamment l'absence de violence lors de leur arrestation, le fait qu'aucune des personnes arrêtées n'a contrevenu de nouveau à l'injonction depuis, et les négociations entre les gouvernements provincial et fédéral et les chefs héréditaires des Wet'suwet'en.

Les personnes arrêtées occupaient des campements près de la petite ville de Houston en solidarité avec les chefs héréditaires des Wet'suwet'en opposés au pipeline Coastal GasLink, un projet de TC Energy, qui passe au coeur de leur territoire traditionnel.

Certains de ces campements bloquaient complètement un chemin menant à l'un des chantiers du gazoduc, en contravention avec une injonction accordée à Coastal GasLink par la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada, appliquant cette injonction, ont démantelé ces campements entre le 6 et le 10 février et arrêté une partie de leurs occupants.

Un projet de gazoduc controversé

Le gazoduc Coastal GasLink, actuellement en construction, doit transporter du gaz naturel entre Dawson Creek, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, et Kitimat, sur la côte, où une énorme usine de liquéfaction du gaz est en cours de construction.

Un mouvement de solidarité envers les chefs héréditaires des Wet'suwet'en opposés au projet s'est étendu partout au Canada, menant notamment au blocage de plusieurs voies ferroviaires majeures.

Les chefs et les gouvernements fédéral et provincial ont finalement conclu, au début du mois de mai, un protocole d'entente portant sur la reconnaissance et la mise en œuvre des droits et des titres ancestraux de la nation wet'suwet'en. Il ne mentionne toutefois pas le gazoduc Coastal GasLink.

Avec des informations de Chantelle Bellrichard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Procès et poursuites