•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québécois David Findlay s'illustre dans le monde de la publicité internationale

Le compte-rendu de Claudia Genel

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Claudia Genel

Le réalisateur David Findlay s’illustre aux Shots Awards 2020, qui récompensent les meilleurs films publicitaires des Amériques.

Natif de la capitale, David Findlay a un parcours atypique qui l’a mené jusqu'aux plus grands honneurs dans son domaine. C'est ce parcours qui a été reconnu le 15 mai, alors qu'il recevait le 2e prix de la catégorie du meilleur nouveau réalisateur de l’année, aux Shots Awards, à Los Angeles.

Findlay a été récompensé pour un trio de réalisations : une publicité pour la marque Asics, dans laquelle joue son meilleur ami, le coureur Charles Philibert-Thiboutot, un court film conceptuel intitulé You know where you belong, ainsi qu'une publicité de Laura Lémerveil, un organisme de Québec qui vient en aide aux jeunes polyhandicapés et leurs familles.

Bande-annonce d'Asics:72 Hours de David Findlay

Le cinéaste formé à l’Université de la Colombie-Britannique en est à ses premiers pas dans le monde de la publicité. Son monde à lui, c’est plutôt celui des films courts ou longs-métrages, notamment Everything Outside, mettant en vedette Louise Portal et Kati Outinen.

Gagner le prix "Nouveau directeur de l'année - Argent" aux Shots Awards est une surprise et un immense honneur. J'étais simplement heureux d'être nommé avec certains de mes héros : Karena Evans, Jonah Hill, Nadia Lee Cohen , explique modestement le gagnant.

Louise Portal et Ahmed Muslimani dans le film «Everything Outside» de David Findlay

Louise Portal et Ahmed Muslimani dans le film «Everything Outside» de David Findlay

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Et comme un succès arrive rarement seul, David Findlay est nommé aux prix D&AD (Design et publicité) à Londres, au Royaume-Uni.

Ma nomination pour le prix "Prochain directeur" auxD&AD Awards à Londres, réaffirme en quelque sorte que je suis sur la bonne voie et c'est vraiment encourageant, constate le cinéaste de 28 ans.

C’est donc bien motivé que David Findlay s’attaque à ses nouveaux projets.

Il termine en ce moment un court documentaire tourné au Rwanda. Il travaille aussi à un court-métrage de fiction sur le monde de la lutte dans la ville de Québec.

On devrait découvrir les deux nouvelles réalisations de David à l'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Cinéma