•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une grande marche contre le racisme s'est déroulée dans le calme à Toronto

Un policier en uniforme à genou sur l'asphalte

Le chef de la Police de Toronto, Mark Saunders, s'est agenouillé devant les manifestants.

Photo : Radio-Canada / Chris Glover/CBC News

Radio-Canada

Une manifestation contre le racisme envers les Noirs a eu lieu vendredi au centre-ville de Toronto.

Les manifestants sont partis de la station de métro Bloor-Yonge pour se diriger vers le sud. Ils se sont réunis devant l'hôtel de ville de Toronto.

La pluie forte qui s'est abattue sur Toronto en milieu d'après-midi a cependant dispersé les manifestants rassemblés au centre-ville.

À 15 h 41, la Police de Toronto a déclaré sur Twitter que la manifestation s'est terminée dans le calme.

Delsin Aventus, l'un des organisateurs du rassemblement, a déclaré à CBC Toronto que les manifestants espèrent créer un dialogue entre la communauté et les autorités au sujet du racisme et de la violence.

Le chef de la Police de Toronto, Mark Saunders, en allant à la rencontre de certains manifestants, s'est agenouillé sur la rue en compagnie de quelques autres policiers en uniforme. Certains manifestants ont fait de même alors que les photographes saisissaient la scène. M. Saunders a par la suite discuté brièvement avec des manifestants.

Il a déclaré aux journalistes avoir remercié les manifestants d'être là.

"J'ai dit : "Écoutez, vous essayez de garder un message au premier plan, c'est important, et le message est le bon", a-t-il dit.

Nous vous voyons et nous vous entendons. La Police de Toronto appuie pleinement les manifestations pacifiques, a-t-il écrit dans une publication émise sur Twitter.

Des gens avec des pancartes protestants contre la brutalité policière.

Des centaines de manifestants sur la rue Yonge à Toronto pour dénoncer la mort de George Floyd.

Photo : Radio-Canada / Evan Tsuyoshi Mitsui

Les détaillants des sections des rues Bloor et Yonge ainsi qu'à d'autres endroits au centre-ville ont placardé les fenêtres et les portes de leurs commerces, craignant des débordements. De plus, le Centre Eaton est complètement fermé jusqu'à lundi.

Le maire de Toronto John Tory a déclaré durant son point de presse de vendredi qu'il était en faveur de manifestations calmes et espérait fortement que la violence observée aux États-Unis ne soit pas répliquée à Toronto. La manifestation pacifique de la semaine dernière et celle d'aujourd'hui illustrent bien la manière dont nous faisons les choses à Toronto : nous disons ce que nous pensons, mais le faisons de manière pacifique. Nous ne voulons pas de violence dans notre ville. Quand il y a des actes de violences, le message se perd.

M. Tory a ajouté que la ville la plus diverse au monde devrait aussi être la plus inclusive.

Ces manifestations font suite à des jours de protestations à travers les États-Unis qui font suite à la mort de George Floyd. La mort d'une femme, Regis Korchiski-Paquet, suite à une intervention policière la semaine dernière à Toronto, a également marqué les esprits en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !