•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pompiers volontaires de la brigade de Gallichan démissionnent en bloc

Un garage regroupant le service incendie et le garage municipal de Gallichan.

Le service sécurité incendie de Gallichan

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève d'Entremont

Huit des 11 pompiers de la brigade des pompiers volontaires de la municipalité de Gallichan, dont les quatre officiers responsables de la brigade, ont remis leur démission, le 25 mai dernier.

On dissout la brigade parce qu’on a à coeur la sécurité de nos pompiers et de nos concitoyens, affirme Jean Boissé, directeur adjoint de la brigade de pompiers de Gallichan. En tant que brigade, depuis une décennie, on a initié plusieurs tentatives de regroupement avec les municipalités environnantes, parce qu’on pensait que ce serait la solution, disons que ça n’a pas fonctionné, ajoute le pompier volontaire.

Il mentionne notamment des problèmes de compatibilité entre le matériel de la brigade de Gallichan et celui des brigades des municipalités environnantes, ainsi que des enjeux de formation des pompiers et du manque d’exercices de pratiques inter-brigades.

Pas une surprise

Pour le maire de Gallichan, Henri Bourque, la municipalité s’attendait à ces démissions, puisque des discussions étaient en cours entre la brigade et la municipalité depuis plusieurs années.

Il y a eu de nombreuses tentatives de regroupement, dont une intervention au niveau régional que j’ai faite en janvier dernier à ce sujet-là, confirme M. Bourque, mais créer une synergie entre les 12 services incendie de la MRC d’Abitibi-Ouest n’est pas évident, ajoute-t-il.

Les bureaux municipaux de Gallichan.

La municipalité de Gallichan

Photo : Radio-Canada

Un travail en commun, des pratiques en commun et un commandement en commun à l’échelle de la MRC, c’est ce que demandent depuis plusieurs années les membres démissionnaires de la brigade de Gallichan.

D'autre municipalités

Selon M. Boissé, plusieurs autres brigades en Abitibi-Ouest sont dans la même situation que nous, je pense qu’on part un mouvement. Même son de cloche du côté du maire de Gallichan, qui affirme que depuis la publication de la lettre de démission, les municipalités de Duparquet et de Roquemaure ont signifié qu’elles désiraient qu’on reprenne une certaine négociation.

Les pompiers de la brigade de Gallichan demeurent disponibles jusqu’au 23 juin 2020 à 23 h 59, après quoi celle-ci sera dissoute. La municipalité assure qu’il n’y aura pas de bris de service de sécurité incendie pour les résidents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale