•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan pour développer le plein potentiel de l’île du Chenail à Hawkesbury

Une table de pique-nique près de la rivière.

Un plan conceptuel, présenté tout récemment aux membres du conseil municipal de Hawkesbury, donne une bonne idée de ce que l’île du Chenail pourrait devenir.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Un plan conceptuel, présenté tout récemment aux membres du conseil municipal de Hawkesbury, donne une bonne idée de ce que l’île du Chenail, qui baigne dans la rivière des Outaouais, pourrait devenir si des efforts sérieux de développement y étaient consentis.

De par sa situation géographique, ce bout de terre d’une superficie de huit hectares, sur lequel la partie ontarienne du pont du Long-Sault est assise, a toujours présenté un potentiel récréotouristique.

Par beau temps, l’île du Chenail constitue un endroit de choix pour casser la croûte, lancer sa ligne à l’eau ou tout simplement flâner comme le fait régulièrement Audrey Giroux, une résidente de Saint-André-d’Argenteuil.  

Je viens beaucoup ici, parce que ça me détend vraiment d’être sur le bord de l’eau. […] On n’a pas beaucoup de places relax comme ça. C’est une place où on se sent revivre.

Audrey Giroux, résidente de Saint-André-d’Argenteuil

Le projet dans son ensemble est assez ambitieux, car l'objectif est de faire de l'île du Chenail un environnement essentiellement piétonnier.

Des bancs de parc ont été installés face à la rivière des Outaouais.

De par sa situation géographique, ce bout de terre d’une superficie de huit hectares, présente un potentiel récréotouristique.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Justement, l'ébauche comprend un sentier pédestre faisant le tour de l'île.

Fini les balades en voiture?

Cela pourrait cependant signifier la fin des balades en voiture sous le pont du Long-Sault pour certains habitués de l'endroit.

[La libre circulation des véhicules sur l'île], c'est peut-être l’élément du projet qui prête un peu plus à la controverse, admet d'entrée de jeu Jon Hack, directeur de la société torontoise Sierra Planning and Management qui a produit le rapport.

Mais au final, ça demeure un parc. Pour en profiter, il faut sortir de son véhicule

Jon Hack, Société Sierra Planning and Management

Le sentier serait relié à une passerelle menant au centre-ville. Ce pont piétonnier constitue en quelque sorte la pièce maîtresse du plan conceptuel.

Présentement, vous devez marcher le long d’une route provinciale pour vous rendre sur l’île. Or, si vous êtes une mère accompagnée d’un jeune enfant ou une personne âgée […] ce n’est pas situation idéale, explique M. Hack.

Le consultant encourage la Ville de Hawkesbury à agir plus tôt que tard, afin que le projet ne soit pas relégué aux oubliettes.

La planification du projet et les discussions avec les autorités approbatrices doivent avoir lieu maintenant, insiste Jon Hack.

L’aménagement d’espaces commerciaux et d’une plage urbaine est aussi suggéré.

Une table de pique-nique près d'un chapiteau sur l'île.

Un plan conceptuel, présenté tout récemment aux membres du conseil municipal de Hawkesbury, donne une bonne idée de ce que l’île du Chenail pourrait devenir.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Les bureaux du Centre culturel Le Chenail se trouvent À la Maison de l’île, un bâtiment patrimonial qui constitue le principal attrait touristique de l’endroit. La directrice du Centre culturel Le Chenail, Lynda Clouette-Mackay, voit ce projet de revitalisation d’un très bon oeil.

[L’île du Chenail], c’est l’entrée de la ville […] de la province, de la région Prescott et Russell. […] C’est très positif. C’est dynamique. Ça va faire du développement. Ça fait mijoter un peu les idées à savoir de quelle façon la communauté veut avoir l’île, croit Mme Clouette-Mackay.

Un comité consultatif sera bientôt formé pour étudier les nombreuses idées proposées. Cet exercice doit mener à un concept plus précis. 

Il y a plusieurs recommandations et il faut […] se [pencher] sur qu’est-ce qu’on garde, qu’est-ce qu’on ne peut pas […] se permettre en termes de sous, déterminer les priorités pour développer ce projet-là, indique la mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly. 

Le projet, s’il devient réalité, nécessitera un investissement important et s’échelonnera sur plusieurs années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale