•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La baisse du chômage, « un grand jour » pour George Floyd et l'égalité, dit Trump

Le reportage de Jean-François Bélanger.

Photo : Associated Press / Evan Vucci

La baisse du chômage aux États-Unis est la meilleure chose qui puisse arriver au pays et elle permettra de combler le fossé racial qui y existe, juge le président américain Donald Trump.

Lors d’une conférence de presse à saveur plutôt électorale où il a abordé, en passant du coq-à-l’âne, la crise sanitaire causée par le coronavirus, le confinement du pays, la reprise économique rapide et les émeutes survenues depuis la semaine dernière partout aux États-Unis en réaction à la mort de l’Afro-Américain George Floyd à Minneapolis, le président a vanté le bilan de son administration et souligné la force de l’économie américaine.

Alors que les experts s’attendaient à une perte de près de 9 millions d’emplois américains en mai, c’est plutôt 2,5 millions d’emplois qui ont été créés.

Ce dont on parle aujourd’hui est un formidable hommage à l’égalité. Nous retrouvons nos emplois. Avant la peste chinoise, on avait les meilleurs chiffres de l’histoire pour les Afro-Américains, les Hispano-Américains et les Asiatiques-Américains, pour tout le monde.

Le président américain Donald Trump

Nous allions tellement bien, et nous allons revenir à cette situation. Je pense que nous allons probablement avoir une année encore meilleure économiquement l’an prochain, a ajouté M. Trump.

Tout en disant souhaiter que tous les États américains déconfinent complètement, Donald Trump a visé spécifiquement les États de New York et du New Jersey, lesquels, a-t-il enchaîné, devraient faire appel à la Garde nationale pour empêcher que les manifestations antiracistes provoquées par la mort de George Floyd ne dégénèrent.

On l’a fait au Minnesota, à Minneapolis. Ils [les manifestants] détruisaient cet endroit. On a eu tellement de succès là-bas. J’ai appelé le gouverneur, et la Garde nationale est allée. Une nuit, c’était fini. On ne voit plus de problème au Minnesota maintenant, pas du tout. Même pas un peu. On veut que ça finisse, a-t-il dit.

Des lettres formant l'expression « Black Lives Matter » sont visibles dans une rue de Washinton, D.C.

La Ville de Washington a fait peindre les mots « Black Lives Matter » sur l'avenue menant à la Maison-Blanche.

Photo : Reuters / Khalid Naji-Allah / Bureau de la mairesse

Un peu plus tard, lors de son discours, le président a souligné que tous les Américains doivent recevoir un traitement juste de la part des forces de l’ordre, sans distinction de race, de couleur ou de sexe.

Mais on ne peut pas laisser arriver ce qui s’est produit la semaine dernière, a-t-il poursuivi.

Il a tout de suite après évoqué George Floyd.

J'espère que George nous regarde de là-haut en pensant que ce qui arrive au pays est une excellente chose. C'est un grand jour pour lui, c'est un grand jour pour tout le monde du point de vue de l’égalité. C'est ce que notre Constitution exige et ce qui caractérise notre pays.

Le président américain, Donald Trump

Puis il a signalé qu’il désirait terminer son discours en disant que son administration avait sauvé l’économie américaine en passant plusieurs lois critiques.

Aux journalistes qui le questionnaient sur le sort réservé aux minorités, M. Trump a ensuite répondu que ce qui arrive à notre pays, c’est la meilleure chose qui pouvait arriver concernant les relations interraciales.

Nous avions la meilleure économie du monde, et maintenant nous allons en avoir une encore meilleure, a-t-il répété.

Il a rejeté du revers de la main le commentaire d’une journaliste qui lui faisait remarquer que le taux de chômage avait, au contraire, augmenté au sein des minorités.

Ce n'est qu'un début, le meilleur reste à venir, a-t-il répondu.

« Toutes les décisions qu'il fallait »

Des gens portant des masques assistent à un enterrement à Brooklyn, aux États-Unis.

La pandémie a fait plus de 110 000 morts aux États-Unis jusqu'à maintenant. (Archives)

Photo : Reuters / Jeenah Moon

Toujours vendredi, Donald Trump a affirmé que les États-Unis avaient « en grande partie surmonté » la pandémie de COVID-19, qui continue de faire environ un millier de morts chaque jour dans le pays.

Nous avons pris toutes les décisions qu'il fallait, a-t-il encore assuré, alors que sa gestion de la crise a souvent été critiquée.

M. Trump a déclaré avoir sauvé des millions de vie, et qu'il était maintenant temps de faire redémarrer l'économie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International