•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liste d'attente des camps de jour s'allonge

Une monitrice tourne autour d'un groupe d'enfants dans un parc.

Les camps de jours doivent ouvrir leurs portes le 22 juin.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les villes et municipalités de la région sont retournées à la table à dessin concernant les camps de jour, dont les règles ont été assouplies mercredi. Québec a fait un virage à 180 degrés sur sa décision de réduire le nombre d'enfants par moniteur cet été.

On autorise maintenant le retour aux ratios habituels. Malgré tout, à Trois-Rivières, la liste d'attente s'allonge.

On est à environ 300 noms, on va voir avec les nouveaux ratios, si on est capables de combler certaines de ces places-là, explique Guillaume Cholette-Janson, le coordonnateur des relations avec le milieu de la Ville de Trois-Rivières. On ne s’attend pas à être capables de les combler dans l’ensemble, ça, c’est malheureux, mais c’était un peu attendu.

Les 975 places disponibles avec les nouveaux ratios ont toutes été comblées. Habituellement, 1800 places sont offertes.

Des augmentations à prévoir

Par ailleurs, les prix d’inscription varient beaucoup d'une ville à une autre. À Trois-Rivières, il en coûte 195 $ pour huit semaines. À Nicolet, 190 enfants pourront être accueillis au coût de 367 $.

À Notre-Dame-du-Mont-Carmel, la facture grimpe à 900 $ pour le même service. C'est trois fois plus que par les années passées. Et seuls 54 enfants pourront être accueillis compte tenu de la contrainte des locaux disponibles.

Les nouveaux ratios annoncés hier ne changent rien à la décision de la municipalité.

Ç’a donné l’illusion que les règles avaient changé et que ce qui prévalait l’an passé prévaut cette année, soutient Guy-Luc Beaupré, le directeur des loisirs. C’est faux, on n’a pas plus de capacité d'accueillir des enfants.

Pour la municipalité, l’effort financier est passé de 155 $ par jeune, à, on estime, 1100 $ à 1200 $ par jeune. Ç’a triplé pour les parents, pour nous, c’est fois sept.

Guy-Luc Beaupré, directeur des loisirs pour Notre-Dame-du-Mont-Carmel

La santé publique explique avoir changé de cap compte tenu de l'évolution des connaissances relatives à la transmission du virus.

La réouverture des camps de jour est prévue le 22 juin prochain.

Les règles de distanciation et d'hygiène accrues doivent être respectées, indique la santé publique.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Sports et loisirs