•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick ouvrira ses frontières aux familles et aux propriétaires

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce des assouplissements à ses contrôles frontaliers.

Un agent fait signe à un automobiliste.

Avant d'entrer au Nouveau-Brunswick, les automobilistes doivent passer par un point de contrôle gouvernemental depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

À compter du 19 juin, les résidents canadiens qui ont une propriété ou de la famille proche au Nouveau-Brunswick pourront entrer dans la province, à condition de respecter une quarantaine de 14 jours.

Les membres de la famille proche comprennent les parents, les enfants, les frères et sœurs, les petits-enfants et les conjoints.

Les propriétaires de résidences secondaires seront aussi autorisés à franchir la frontière.

De plus, les funérailles et les enterrements feront partie de la liste des motifs justifiant un voyage essentiel.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Prochaine étape du déconfinement vendredi

Le gouvernement provincial passe à la prochaine étape de la phase jaune, le vendredi 5 juin.

Ces nouvelles mesures entrent en vigueur partout dans la province, à l’exception de la région de Campbellton (zone 5), touchée par une éclosion du virus. Une première personne infectée est morte dans cette région jeudi.

Ce qui sera autorisé à compter du 5 juin :

  • Les rassemblements de 10 personnes ou moins à l’intérieur dans les maisons privées;

  • les rassemblements publics de 50 personnes ou moins à l’extérieur, si les mesures de distanciation physique sont respectées;

  • les services religieux – y compris les mariages et les funérailles – auxquels prennent part 50 personnes ou moins à l’intérieur et à l’extérieur, si les mesures de distanciation physique sont respectées;

  • les interventions chirurgicales électives et autres services de soins de santé non urgents seront plus nombreux;

  • les établissements de soins de longue durée pourront autoriser les résidents à recevoir un maximum de deux visiteurs à l’extérieur de l’établissement, si les mesures de distanciation physique sont respectées;

  • les sports d’équipe à faible contact seront autorisés;

  • les piscines, les saunas et les parcs aquatiques, les centres d’entraînement, les studios de yoga, les patinoires et les salles de quilles.

Si tout se déroule comme prévu, dès le 19 juin, les résidents des établissements de soins de longue durée seront autorisés à recevoir un visiteur à la fois à l’intérieur. Si le visiteur a besoin de soutien, un deuxième visiteur sera autorisé.

Les camps de vacances pourront également rouvrir.

Une « bulle » interprovinciale encore possible

Le projet de créer une « bulle » de déconfinement entre le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard, qui a récemment été mis en vielleuse, fait à nouveau l'objet de discussions selon le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Ce dernier a affirmé être également en discussion avec la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, mais que la « bulle » avec l'Île-du-Prince-Édouard serais surement la première étape.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale