•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantier du pont Dubuc : de nouvelles mesures de sécurité après un accident

Le pont et la ville en arrière-plan.

Le pont Dubuc

Photo : Radio-Canada / Jean-François Coulombe

Radio-Canada

Un accident survenu mardi soir sur le chantier du pont Dubuc à Chicoutimi a forcé Transports Québec et Cegerco à resserrer leurs mesures de sécurité

Ce qui est arrivé mardi soir, c'est qu'un travailleur a été heurté par une voiture alors qu'il traversait la voie publique pour accéder au chantier du pont Dubuc, explique le porte-parole de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), David Blouin.

La victime, un homme de 62 ans, a subi des blessures à une jambe. Pour éviter qu'un tel scénario ne se répète, des véhicules de sécurité ralentissent désormais la circulation pour permettre aux employés de traverser les voies pour se rendre dans la partie centrale, là où se déroulent les travaux.

Des voitures sur le pont Dubuc.

Les véhicules sont présents pour ralentir le trafic sur le pont Dubuc.

Photo : Gilles Munger

Ils savent à quelle heure les travailleurs vont traverser parce qu'ils sont en contact continuel. Donc, à partir de là, les travailleurs peuvent traverser en toute sécurité parce que le trafic est derrière [les véhicules de sécurité], indique la porte-parole de Transport Québec, Andrée-Anne Duchesne.

La mesure est temporaire. Elle convient aux inspecteurs de la CNESST.

De façon permanente, il y a un nouvel accès qui devrait être aménagé pour permettre aux travailleurs d'accéder au chantier sans avoir à traverser la voie publique, donc, ça se ferait à ce moment-là par en dessous du pont via un escalier qui va être aménagé, précise David Blouin.

Des travaux prolongés

Entre-temps, sur le chantier, les marteaux piqueurs continuent d'arracher les portions de béton en mauvais état sur le tablier du pont Dubuc.

Il y a eu des sondages au début pour voir quelles parties ont été les plus abîmées. C'est sûr qu'en défaisant la dalle, on peut se rendre compte qu'il y a des parties qui n'étaient peut-être pas prévues qui le sont aussi, mentionne Andrée-Anne Duchesne.

travailleurs sur le pont Dubuc.

Les travailleurs réparent le tablier centrale du pont Dubuc.

Photo : Gilles Munger

Depuis le début des travaux en 2015, quatre voies de circulation ont été réparées, mais il reste encore la partie centrale. Le chantier qui devait se terminer cette année sera finalement prolongé.

Au départ, cette longue réfection du pont Dubuc devait coûter 45 millions de dollars. Le ralentissement du chantier causé par la pandémie entraînera des coûts supplémentaires qui ne sont pas encore précisés.

D’après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Accident de travail