•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vendeurs de piscines en rupture de stock jusqu’en juillet

Chargement de l’image

Les piscines creusées ne seront disponibles qu'à la fin juillet en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Galit Rodan

Jean-Loup Doudard
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le confinement a retardé de plusieurs semaines la construction de piscines en Ontario, alors que la demande explose.

La fermeture des commerces non essentiels au début du printemps a forcé les fabricants de piscines à interrompre leurs activités.

Résultat : le marché des piscines accuse plusieurs semaines de retard en Ontario.

« Dans le marché ontarien, il n’y a vraiment que deux fournisseurs principaux. Et ils n’ont plus de stock. »

— Une citation de  Ed Neethling, vendeur de piscines à North Bay

Même lorsque les fournisseurs ont pu rouvrir, ils ne pouvaient rouvrir qu’à moitié, dit Ed Neethling.

En conséquence, les commandes initiales n’ont même pas encore été remplies, d’après lui.

Ses fournisseurs l’assurent que les piscines devraient être livrées d’ici la fin juillet, mais certains clients n’ont pas la patience d’attendre jusque là.

Je vais devoir avoir une discussion avec un de mes clients cette semaine, car je n’ai toujours pas reçu sa piscine, dit-il.

Louise et Marc Gosselin gèrent un commerce familial de piscine à New Liskeard dans le Nord-Est de l’Ontario.

Ils ont vendu 50 piscines en quelques semaines, soit l’équivalent de toute la saison estivale habituelle. Et les clients en redemandent.

« Ça prendrait 10 personnes dans le magasin pour être capable de tout pogner les téléphones qui rentrent ! »

— Une citation de  Louise Gosselin, co-propriétaire de Gosselin Pools à New Liskeard

Les gens cherchent quelque chose à faire dans leur cour arrière étant donné l’impossibilité de voyager à l’étranger cet été, dit-elle.

Chargement de l’image

Marc et Louise Gosselin ont doublé leurs ventes habituelles et sont désormais en rupture de stock.

Photo : Radio-Canada

Or, les Gosselin commandent leurs piscines un an à l’avance, de manière à être prêts d’ici le début de la saison.

Les fournisseurs eux-mêmes se basent sur les commandes de l’année précédente lorsque vient le temps de constituer leur stock.

On ne savait pas nous qu’il allait avoir une pandémie ! Donc, on n’était pas vraiment prêts pour ça, là, dit Louise Gosselin.

Les Gosselin ont donc passé une nouvelle commande pour répondre à la demande, mais celles-ci n’arriveront qu’en juillet.

Les pièces détachées telles que les systèmes de filtration sont également en rupture de stock.

Mais même si les piscines risquent de n’être installées qu’au mois d’août, certains Ontariens passent tout de même des commandes.

« Ils ont dit "en cas que COVID est encore autour", ils veulent avoir une piscine alors on a déjà des commandes pour l'année prochaine ! »

— Une citation de  Louise Gosselin, copropriétaire de Gosselin Pools à New Liskeard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !