•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndicats dénoncent la réduction des vacances du personnel de la santé en Outaouais

Des personnes manifestent en tenant des pancartes devant les bureaux du CISSSO.

Des syndiqués de la santé manifestent devant les bureaux du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais pour réclamer le maintien de leurs vacances.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Radio-Canada

« Une sieste en guise de repos. » C’est ce qu'ont voulu dénoncer des syndicats du milieu de la santé, jeudi, alors que la direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a fait part un peu plus tôt cette semaine de son intention de permettre seulement deux semaines de vacances à l’ensemble des employés de la région.

Les trois principaux syndicats des travailleurs de la santé de l'Outaouais s'étaient donné rendez-vous à midi devant les bureaux du CISSS pour dénoncer cette décision qu'ils jugent inacceptable.

C’est prévu dans la convention collective, a souligné Josée McMillan, présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais - CSN. On se cache derrière un arrêté ministériel [lié à la pandémie] pour dire à nos membres : "On a ça et on ne peut pas aller au-delà de ça". C’est inacceptable.

Ça fait des mois et des mois qu’on travaille pour nos vacances.

Josée McMillan, présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais

Même si une troisième semaine de vacances pourrait être offerte à la moitié des équipes à certaines conditions, les syndicats se disent insatisfaits de la décision du CISSS de l'Outaouais. Selon eux, les travailleurs de la santé sont à bout de souffle et il est important qu’ils puissent bénéficier de trois semaines consécutives de congé.

On travaille fort, on fait de longues heures. C’est un stress supplémentaire pour nos membres qui ont besoin de passer du temps de qualité en famille pour recharger les batteries en cas de deuxième vague à l’automne, a indiqué Guylaine Laroche, présidente de l’équipe locale de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux de l'Outaouais (APTS).

L'Outaouais en situation enviable

Pour les syndicats de la santé, la décision du CISSS de limiter les congés à seulement deux semaines ne se justifie pas, puisque la situation liée à la COVID-19 en Outaouais est bien meilleure que dans le reste du Québec. D'après eux, il n’y a pas un nombre alarmant d’employés malades nécessitant l’annulation de vacances des autres travailleurs.

Depuis le début de la pandémie, 94 employés du CISSS de l'Outaouais ont contracté la COVID-19. Cela représente seulement 1,1 % des travailleurs de la santé dans la région, comparativement à 46 % dans certains coins du Québec, selon les chiffres avancés par les syndicats.

C’est inacceptable, surtout qu’on n’est pas dans une situation comme Montréal ou les autres régions du Québec, puisque ça va relativement assez bien pour la COVID en Outaouais, a affirmé Mme McMillan. Donc, tout le monde devrait avoir des vacances.

Aux dires des représentants syndicaux, le CISSS tire profit de l’arrêté ministériel — qui permet aux employeurs du réseau de la santé de suspendre certaines dispositions des conventions collectives afin de pallier la pénurie de main-d’oeuvre en raison de la pandémie — pour gérer les vacances estivales.

Ça n’a aucun rapport avec la pandémie. Ça a rapport avec la pénurie qu’on vit chaque année, a affirmé Patrick Guay, président du Syndicat des professionnelles en soins de l'Outaouais (SPSO).

Nous sommes actuellement en échange avec les syndicats et des rencontres sont prévues au cours des prochains jours, a indiqué une porte-parole du CISSS de l'Outaouais dans un courriel. Aucune décision n'a encore été prise pour le moment.

Avec les informations de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Établissement de santé