•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme : un problème sérieux dit la chef de police de Thunder Bay

Une pancarte sur laquelle est écrit : Black lives matter ici aussi

Un manifestant lors d'un rassemblement au Canada pour dénoncer le racisme et la violence policière, après la mort de George Floyd aux États-Unis.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Dans une déclaration envoyée aux médias mercredi, la chef du Service de police de Thunder Bay (SPTB), Sylvie Hauth, affirme qu’il faut prendre des mesures concrètes pour lutter contre le racisme en Ontario.

Mme Hauth sera présente vendredi à une manifestation pour le mouvement Black Lives Matter. Nous avons pris contact avec les organisateurs de l’événement et nous soutenons leur objectif de faire de cet événement une manifestation pacifique.

Il est impossible de rester silencieux face à un problème qui nous touche tous, écrit-elle. Il n’y a pas de place dans cette société pour la violence et les comportements racistes.

Nous sommes aujourd’hui et chaque jour solidaires de notre communauté et, surtout, de ceux qui sont victimes du racisme et de la discrimination sous toutes leurs formes.

Une citation de :Sylvie Hauth, chef du Service de police de Thunder Bay

La chef de police s'engage à rester transparente et responsable pour tout ce que fait le service de police.

Servir et protéger sont des mots vides de sens si nous ne faisons pas l’effort de nous engager avec tous les groupes et communautés ici dans cette ville.

Une femme policière dans un point de presse.

Sylvie Hauth a été nommé chef de police en novembre 2018.

Photo : CBC

Le maire de Thunder Bay, Bill Mauro, a à son tour fait une déclaration destinée aux participants de la manifestation de vendredi. Lorsque nous avons été témoins de l'événement tragique qui a coûté la vie à George Floyd, nous avons été ébranlés et mis en colère.

Le racisme est un problème qui touche malheureusement toutes les communautés du Canada, y compris Thunder Bay, poursuit-il.

Comme d'autres villes, nous avons nos défis à relever et nous continuons à travailler pour faire mieux. Nous savons que lorsqu'il y a du racisme dans une communauté, celle-ci ne peut jamais réaliser son plein potentiel.

Une citation de :Bill Mauro, maire de Thunder Bay

Le SPTB a été fortement critiqué dans un rapport sur le racisme systémique envers les Autochtones déposé en décembre 2018.

La même journée, Sylvie Hauth avait reconnu l’existence de ce racisme systémique.

Depuis, plusieurs des recommandations du rapport ont été mises en œuvre, dont la réouverture d’enquêtes sur la mort de jeunes Autochtones.

Un autre rapport du Bureau du directeur indépendant de l’examen de la police, rendu public en février 2020, soulignait les efforts du SPTB, tout en ajoutant qu’il y avait encore beaucoup de travail à faire.

Nous nous engageons à poursuivre notre travail pour gagner la confiance du public, a affirmé Mme Hauth dans sa déclaration de mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !