•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de places en camps de jour à Sherbrooke sera revu à la hausse

Le bout d'espadrilles d'enfants qui dépassent dans un module de jeux rose .

La Ville de Sherbrooke analyse le nombre d'enfants supplémentaires qui pourront s'inscrire dans un camp de jour cet été.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L’annonce faite mercredi par la santé publique et qui permet de revenir à un ratio moniteur/enfant habituel dans les camps de jour pousse la Ville de Sherbrooke à revoir le nombre d’inscriptions possibles.

Le ratio habituel permis par la santé publique est celui recommandé par l’Association des camps du Québec (ACQ), qui n’est pas celui utilisé normalement par Sherbrooke.

On ne reviendra pas à 100 %, mais c’est quand même une bonne nouvelle, exprime Caroline Proulx, chef de division loisirs et vie communautaire à la Ville de Sherbrooke.

Étant donné que les règles de sécurité, comme la distanciation physique de deux mètres, doivent être maintenues, la Ville est en train d’analyser le dossier qui sera déposé à nouveau aux élus dans les prochains jours.

On veut donner accès à plus de familles possibles tout en respectant les mesures de sécurité. On regarde les marches de manœuvre que ça peut nous donner, précise Mme Proulx.

La recherche de locaux fait toujours partie des grands défis des organismes qui offriront des camps cet été. Mme Proulx confirme toutefois que le centre de foires de Sherbrooke pourra accueillir des groupes.

L’embauche d’animateurs se poursuit également.

On augmente les ratios, mais pour les animateurs moins expérimentés, on aimait mieux les mettre avec de petits groupes. On est encore à la recherche d’animateurs, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation