•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurateurs piaffent d'impatience d'ouvrir le 15 juin

Le reportage de Pierre-Alexandre Bolduc

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Le gouvernement du Québec annoncera lundi que la majorité des restaurants de la province pourront rouvrir leurs portes dès le 15 juin.

Les restaurateurs ont été parmi les premiers à devoir fermer leurs établissements en raison de la pandémie. Plusieurs propriétaires, comme Stéphane Grenon du restaurant Chez Rioux & Pettigrew, dans le Vieux-Québec, souhaitaient cette nouvelle depuis plusieurs jours.

Wow ! Une grande nouvelle ce matin. Ça fait du bien, beaucoup de stress est parti de sur nos épaules. Ça va enfin nous permettre de nous préparer, lance-t-il.

Stéphane Grenon, propriétaire du restaurant Chez Rioux & Pettigrew

Stéphane Grenon, propriétaire du restaurant Chez Rioux & Pettigrew

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

C'est extrêmement important de pouvoir rouvrir parce que c'est difficile de n'avoir aucun revenu depuis le 22 mars, pour 50 % des restaurants qui n'ont pas de service de livraison ou de mets à emporter. Ça commence à presser, ajoute le vice-président Affaires publiques et gouvernementales de l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ), François Meunier.

François Meunier, Association des restaurateurs du Québec

François Meunier, Association des restaurateurs du Québec

Photo : Radio-Canada

Plan à définir

L'information concernant une annonce de déconfinement des restaurants a d'abord été rapportée par le Journal de Montréal, puis confirmée par Radio-Canada.

Selon nos sources, le plan n'est pas défini en ce moment quant aux exigences sanitaires ainsi qu'aux régions autorisées à ouvrir les restaurants.

Des discussions sont notamment en cours concernant l’inclusion ou non dès le 15 juin des établissements du grand Montréal dans le plan de déconfinement.

Les restaurateurs pourraient servir des repas sur les terrasses, mais également en salle à manger, tout en s’assurant de respecter la distance réglementaire de deux mètres.

Pierre Fitzgibbon, assis à une table, parle dans un micro.

Le ministre de l'Économie du Québec, Pierre Fitzgibbon, en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

Sans vouloir donner la date officielle de l'annonce, le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, confirme que les restaurants pourront bientôt rouvrir leurs portes.

Je comprends les restaurateurs qui veulent savoir comment ils vont s'organiser. On s'entend qu'il commence a y avoir une pression non seulement des restaurateurs, mais des individus aussi qui veulent retourner en restauration. Les protocoles sont pas mal terminés avec la CNESST. On parle de jours avant l'annonce, mentionne-t-il.

Le restaurant Continental

Le restaurant Continental

Photo : Radio-Canada

Le propriétaire du restaurant Continental, situé à deux pas du Château Frontenac, estime que la clientèle est impatiente de revenir.

Ça fait environ 35 minutes que je suis arrivé au restaurant et on a déjà eu cinq appels de clients qui voulaient réserver. Dans les derniers dix jours, tous les jours j'avais deux à trois appels de gens qui voulaient réserver ou venir manger directement, affirme Mathieu Pettigrew.

Exigences sanitaires

Selon le Journal de Montréal, des distributeurs de désinfectant devront être installés à l’entrée de chaque restaurant et une personne à la fois pourra avoir accès aux toilettes.

Stéphane Grenon assure que son établissement sera sécuritaire à la fois pour les clients et le personnel. Les cuisiniers devront porter des lunettes et un masque. Plusieurs autres mesures seront aussi mises en place.

Beaucoup de changements en vue, comme des stations de désinfection aux endroits stratégiques. Il va y avoir un plexiglas à l'accueil pour protéger l'employé et les clients. Il va y avoir distanciation des tables et des règles strictes de désinfection des salles de bain , illustre le restaurateur.

Comme pour les rassemblements extérieurs, les groupes de 10 personnes seraient permis, tant qu’ils proviennent au maximum de trois résidences différentes.

Mesures trop sévères?

L'ARQ craint que certaines mesures sanitaires exigées aux restaurateurs ne soient trop strictes.

On prévoit notamment que pour les serveurs, il y ait un masque chirurgical, des lunettes de protection oculaire ou une visière. Pour nous, c'est important d'avoir un juste équilibre entre la santé publique et faire vivre une expérience client positive, souligne François Meunier.

Pas de rentabilité

Même si les restaurants pourront reprendre leurs activités, ils ne retrouveront pas les revenus qu'ils avaient avant le début de la pandémie, selon M. Meunier.

Je peux vous dire déjà que ce ne sera pas rentable. Honnêtement, si on peut réussir à payer nos frais fixes, on va être très, très, très contents, affirme-t-il.

L'ARQ réclame une aide gouvernementale directe pour aider les restaurateurs à payer leurs loyers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Restaurants

Économie