•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint Andrews s’ouvre à nouveau aux touristes

Les façades pittoresques de boutiques le long d'une rue.

Des rues au centre-ville de Saint Andrews seront à sens unique cet été, ce qui laissera plus de place aux commerces pour étendre leurs activités sur le trottoir et aux piétons pour respecter la consigne d'éloignement physique.

Photo : CBC/Gary Moore

Radio-Canada

La ville de Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick, a changé d’avis et souhaite à nouveau accueillir les touristes cet été.

La Municipalité avait publié un communiqué en avril demandant aux visiteurs de ne pas se rendre chez elle afin de prévenir la contagion de la COVID-19.

Mais puisque les autorités provinciales ont allégé les mesures de confinement, Saint Andrews est prête à recevoir les touristes, affirme le maire suppléant, Brad Henderson.

Tous les commerces dans la ville peuvent maintenant rouvrir, souligne M. Henderson. Les services municipaux sont prêts aussi, ajoute-t-il. Les toilettes publiques sont rouvertes et des équipes désinfectent les lieux.

La demande précédente faite aux touristes de ne pas se rendre à Saint Andrews avait aussi pour but de leur éviter d’y perdre leur temps, car presque tout était fermé, explique Brad Henderson. À ce moment, les autorités provinciales recommandaient à tous les résidents de rester chez eux.

Des sens uniques pour stimuler le tourisme

Des changements seront apportés au centre-ville dans les prochaines semaines dans l’espoir d’encourager les vacanciers à visiter les lieux et les commerces.

Des rues seront à sens unique afin de laisser plus de place sur les trottoirs pour que les commerces installent des terrasses ou des étalages extérieurs, précise le maire suppléant. Cela créera un air de fête et un environnement plus sécuritaire, selon lui.

Brad Henderson interviewé devant la rue un jour pluvieux

Saint Andrews est prête à recevoir les touristes, assure le maire suppléant, Brad Henderson.

Photo : CBC/Gary Moore

Kevin Simmonds, propriétaire de quelques entreprises, dont un pub, espère que les touristes n’ont pas été froissés par la directive de ne pas se rendre à Saint Andrews en avril. La communauté était simplement inquiète pour la sécurité publique, dit-il.

Le tourisme a commencé lentement avec l'annulation du Paddlefest, un festival populaire qui marque habituellement le début de la saison à Saint Andrews, mais les affaires reprennent peu à peu, indique Kevin Simmonds.

Puisque les frontières de la province demeurent fermées aux voyageurs non essentiels, l’industrie touristique s'attend à une saison difficile cet été.

L’entrepreneur Kevin Simmonds espère que les Néo-Brunswickois passeront l’été à visiter leur propre province. Il croit que l’atmosphère de marché public qu’on espère créer à Saint Andrews aidera les entreprises touristiques.

Saint Andrews a déjà la chance d’être une destination populaire pour de courts voyages de fin de semaine, souligne-t-il.

Kevin Simmonds interviewé dans son commerce

L'entrepreneur Kevin Simmonds dit espérer que les Néo-Brunswickois visitent leur province cet été.

Photo : CBC/Gary Moore

La famille de Chuck Cole, de Fredericton, a justement fait une excursion du genre à Saint Andrews pour célébrer l’anniversaire du fils d’un ami. La bulle familiale en a profité pour visiter l’aquarium et pour dîner dans le pub de M. Simmonds.

M. Cole dit comprendre les raisons pour lesquelles la municipalité demandait tout d’abord aux touristes d’éviter les lieux et il n’est pas froissé. Il reconnaît que c’était pour des raisons de santé publique.

Le passage aux sens uniques dans le centre-ville cet été doit avoir lieu le 26 juin.

Avec les renseignements de Gary Moore, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Tourisme