•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stockwell Day démissionne de CBC après des propos sur le racisme

Stockwell Day debout à l'extérieur en entrevue avec la caméra de télévision en avant-plan.

L'ancien ministre conservateur Stockwell Day s'est retiré de son rôle de commentateur politique à CBC News ainsi que de deux postes au sein de conseils d'administration de grandes entreprises canadiennes.

Photo : Radio-Canada / Michelle Bellefontaine

Radio-Canada

L’ancien ministre conservateur Stockwell Day a démissionné de son poste de commentateur à l’émission Power and Politics de CBC News après avoir déclaré que le racisme systémique n’existe pas au Canada.

Il a présenté ses excuses pour les propos qu’il a tenus mardi, qu’il juge à présent insensibles et blessants.

L’ancien ministre du gouvernement Harper a réagi aux propos de Justin Trudeau concernant les manifestations qui balaient les États-Unis depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd.

Le premier ministre canadien avait alors affirmé que le Canada compose avec ses propres problèmes de racisme systémique.

En réaction à Justin Trudeau, Stockwell Day a commenté que notre système n’est pas parfait au Canada. Oui, il y a quelques idiots racistes un peu partout, mais le Canada n’est pas un pays raciste, et la plupart des Canadiens ne sont pas racistes. Et notre système, qui demande à être constamment amélioré, n’est pas systématiquement raciste, a-t-il dit durant un panel.

Il a ensuite comparé l'intimidation qu’il a endurée lorsqu’il était enfant à la situation que subissent les minorités visibles au pays.

Est-ce que j’aurais dû aller à l’école et qu’on se moque de moi parce que je portais des lunettes et que j’étais appelé le “binoclard” et à cause du métier de mes parents, a-t-il questionné durant son intervention. Est-ce qu’on aurait dû se moquer de moi pour tout ça? Non, évidemment que non. Mais est-ce que la majorité des Canadiens sont racistes? Non, nous ne le sommes pas.

Nous célébrons notre diversité autour du monde, a-t-il poursuivi, et que le premier ministre insinue que notre système est systématiquement raciste est erroné.

Les panélistes Amanda Alvaro et Emilie Nicolas ont répliqué à Stockwell Day en remettant en cause ses assertions au sujet du racisme systémique et la comparaison avec ses expériences d’intimidation.

Je demande pardon pour avoir mis sur le même pied d’égalité mes expériences aux leurs. Je m’engage envers eux à déployer des efforts incommensurables pour combattre le racisme dans toutes ses formes, a-t-il écrit dans un message Twitter publié mercredi après-midi.

Il a aussi remis sa démission à ses postes aux conseils d’administration des entreprises McMillan LLP et Telus, qui l’ont acceptée sans délai.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Droits et libertés

Politique