•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestez, mais restez prudents, prévient Santé publique Ottawa

L'entrée de l'ambassade des États-Unis à Ottawa.

Une manifestation est prévue devant l'ambassade des États-Unis sur la promenade Sussex, à Ottawa, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Agnès Chapsal

Sans encourager la participation à la marche contre la violence policière envers les Noirs prévue vendredi, Santé publique Ottawa tient à outiller les manifestants pour limiter la propagation de la COVID-19.

Nous comprenons que les gens veulent se rassembler pour s'exprimer, a soutenu le médecin-chef adjoint de Santé publique Ottawa (SPO), Brent Moloughney, lors d’un point de presse virtuel mercredi. Veuillez le faire de manière responsable en prenant des mesures pour assurer votre propre sécurité et celle des autres.

Depuis plus d’une semaine, des dizaines de milliers de manifestants ont pris la rue aux États-Unis et un peu partout dans le monde pour protester contre la mort de George Floyd, un Afro-Américain mort lors de son arrestation à Minneapolis. Quatre anciens policiers font face à des accusations; l'un d'eux est maintenant accusé de meurtre au deuxième degré.

À Ottawa, une marche doit se tenir devant le parlement à 15 h vendredi. Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a annoncé qu'il entend y participer.

Précision :

Une version précédente du texte indiquait que la marche allait commencer devant l’ambassade des États-Unis, à 15 h. Depuis, les organisateurs ont déclaré que les plans avait changé. Elle débutera à 15 h devant le parlement. L’itinéraire complet sera révélé à 10 h vendredi.

Gardez vos distances, portez un masque en tissu, apportez du désinfectant pour les mains, lavez-vous les mains en rentrant chez vous.

Brent Moloughney, médecin-chef adjoint de Santé publique Ottawa

La santé publique recommande également de ne pas crier, afin d’éviter l’envoi massif de gouttelettes dans les airs. Utilisez un tambour pour faire du bruit, plutôt que de crier, a expliqué le médecin.

Les participants seront aussi invités à surveiller leurs symptômes pendant 14 jours suivant le rassemblement. Au moindre doute, il faut aller passer un test de dépistage, rappelle l'agence de santé publique.

Je pense que la situation aux États-Unis et les émotions qui ont été générées en font une situation vraiment difficile, a admis le Dr Moloughney, ajoutant que la décision de marcher vendredi doit se prendre de façon individuelle.

Manifester est un droit, reconnaissent les autorités

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, abonde dans le même sens. Les organisateurs m'ont invité et j'ai dit oui, mais c'est une décision personnelle. Je ferai de mon mieux pour respecter la distance physique, a-t-il dit.

Je pense qu'il est important que nous exprimions notre indignation face à ce qui s'est passé au sud de la frontière, mais aussi que nous reconnaissons que nous avons ces problèmes ici aussi.

Jim Watson, maire d'Ottawa

La Ville d’Ottawa n’appuie pas officiellement la tenue de ce rassemblement, qui est contraire à la loi provinciale mise en place pendant la pandémie de COVID-19 et qui limite à cinq le nombre de personnes qui se regroupe.

Par contre, les gens ont le droit de s'exprimer et c'est ce qu'ils vont faire, a noté Anthony Di Monte, directeur général des services d'urgence et de protection de la Municipalité. Notre objectif, c'est d'assurer que l'événement se déroule sans problème et que la sécurité publique soit assurée.

Est-ce qu'on va commencer à donner des "tickets" aux gens parce qu’il y a plus de cinq personnes? Absolument pas.

Anthony DiMonte, directeur général des services d'urgence et de protection

Par ailleurs, SPO a rapporté 8 nouveaux cas confirmés de COVID-19 sur son territoire, mercredi, portant le total cumulatif à 1977. L'agence municipale n'a rapporté aucun nouveau décès. Elle a d'ailleurs revu à la baisse le nombre de morts causées par le nouveau coronavirus de 248 à 247, puisque l'une des victimes initialement comptabilisées dans le bilan municipal ne résidait pas à Ottawa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique