•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élargissement des critères des visites pour raison de compassion en Saskatchewan

Une médecin au chevet d'un patient âgé.

Ces nouveaux critères ont été établis après avoir pris connaissance des recommandations fournies par un groupe de travail formé récemment pour réfléchir aux façons d’améliorer le soutien aux patients.

Photo : iStock

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a fait savoir, mercredi matin, qu’elle élargissait les critères liés aux visites de compassion dans les établissements de santé de la province.

Les nouvelles directives peuvent être instaurées dès maintenant dans les établissements de santé, mais leur mise en oeuvre complète est prévue au cours des sept prochains jours, a confirmé le président-directeur général de la SHA, Scott Livingstone, lors d’une conférence de presse.

Dans les centres de soins de longue durée, les considérations liées à la qualité de vie des résidents s'ajoutent à celles des besoins spécifiques des résidents.

Ainsi, si un résident a aussi besoin de soutien pour répondre à certains besoins liés à la qualité de vie, un membre de sa famille ou une deuxième personne de soutien pourra désormais l’accompagner dans le cadre d’une visite pour raison de compassion.

La personne supplémentaire autorisée à visiter le résident ne pourra toutefois être avec lui en même temps que la première personne qui lui fournit des soins, précise la SHA.

Lorsque la pandémie a frappé la Saskatchewan en mars, notre priorité était de protéger nos patients et nos résidents contre la COVID-19. Nous devions contrôler les personnes qui entraient dans nos établissements, a souligné Scott Livingstone.

Ça n’a pas changé, mais nous avons également appris que nous devons trouver l’équilibre entre la sécurité physique, la santé mentale et le bien-être [des patients, des résidents et des familles], a-t-il ajouté.

L’organisation de santé provinciale ajoute que des consignes liées aux tests de dépistage, aux mesures d’hygiène et aux déplacements seront transmises aux personnes qui souhaitent visiter des résidents dans les centres de soins de longue durée ou des personnes hospitalisées.

Les proches seront aussi invités à examiner un document qui explique en détail la procédure et les règles à suivre. La SHA fournira également des masques aux familles des résidents ou des patients qui viendront les visiter dans les établissements de santé.

Patients hospitalisés et visites extérieures

Pour leur part, les patients qui sont aux soins intensifs sont désormais inclus dans la définition des soins de compassion. Cette dernière était auparavant destinée aux patients à haut risque de décès seulement.

Les critères sur la présence de membres de la famille pour les patients qui sont aux soins palliatifs sont eux aussi élargis, si bien que deux membres de la famille ou personnes de soutien déléguées seront autorisées à visiter un patient.

Par ailleurs, Scott Livingstone a mentionné que de nouvelles lignes directrices ont été créées par rapport aux visites à l’extérieur des établissements de santé de sorte qu’elles ne seront pas limitées à une seule personne à la fois.

Ces nouvelles directives ont été mises sur pied après les recommandations faites par un groupe de travail formé récemment pour réfléchir aux façons d’améliorer le soutien aux patients.

Le comité était composé de patients, de conseillers familiaux et d’experts de la santé publique spécialisés dans le contrôle et la prévention des infections.

Des restrictions avaient été instaurées dans les établissements de santé pour éviter la propagation de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !