•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Abitibi-Témiscamingue, région la moins branchée à Internet au Québec

Un gros plan sur un routeur sans fil sur un fond noir.

L'Abitibi-Témiscamingue est la région la moins branchée à Internet. (archives)

Photo : iStock

Tanya Neveu

L’Abitibi-Témiscamingue est la région où le taux de foyers branchés à Internet est le plus bas au Québec.

Ce taux se chiffre à 88 % pour l’année 2019, alors que Laval est celle qui représente le taux le plus élevé, avec 95%.

C’est ce qui ressort de la dernière étude publiée par le CEFRIO, un organisme de recherche et d'innovation.

Le porte-parole du CEFRIO, Bruno Guglielminetti, explique que 5 % des consommateurs utilisent le partage de connexion pour se brancher à Internet.

Il y a vraiment un choix au niveau du consommateur de dire, moi j’investis peut-être moins dans un branchement à la maison, mais je vais investir plus dans mon budget mobile. Donc je vais prendre un forfait qui est plus avantageux pour utiliser à la fois quand je suis à l’extérieur de la maison. À la maison, j’utilise toujours la même connexion Internet, mais celle de mon téléphone, illustre-t-il.

Données en rafale

Le commerce électronique et les habitudes de consommation en ligne ont aussi été analysés.

En 2019, le taux de cyberacheteurs sur une base mensuelle se situait à 51 % dans la région, soit une diminution de six points de pourcentage comparativement à 2018.

Ce taux est à 48 % pour l’ensemble du Québec.

Trois adultes sur quatre possédaient un téléphone intelligent en 2019 en Abitibi-Témiscamingue, une diminution de 8 % par rapport à 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Internet